Elle est là, je la sens, l'Aéther se couvre de noirceur et de corruption.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vylion Sakerdas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Vylion Sakerdas   Jeu 13 Oct - 21:33

Fiche Personnage


Généralités

Nom : Sakerdas.
Prénom : Vylion.
Age : 32 ans.
Race : Humain.


Spécificités

Physique :

Sakerdas est un humain d’un mètre nonante aux bras longs et fins comme des bâtons de marche, donnant la sordide impression de pouvoir se rompre avec une simple poignée de main. Son corps, fin et élancé, donne à sa silhouette une allure fluette qui demeure fort discrète malgré qu’il dépasse d’une tête la plupart de ses confrères. Néanmoins, malgré son aspect chétif, il n’en demeure pas moins quelqu’un de robuste qui endure l’effort physique. En bref, pas de quoi faire rougir d’envie le roi des Norvaels !

Son visage, emblème des expressions, dessine rarement un sourire. Son regard, caractérisé par deux aigues-marines, n’est jamais absent, scrutant inlassablement les environs à la recherche de quelque chose. Sa figure, presque figée dans le temps, affiche que trop exagérément le poids des années qui se sont écoulées par multiples rides, traits abrupts, teint pâle et cicatrices. Sa chevelure, buisson ébouriffé aux teintes épi de blé, n’a de cesse de bouger au gré de ses paisibles mouvements de tête. En bref, pas de quoi faire pâlir d’envie la reine des Astriells !

Pour ce qui est de son habillement, quelque chose d’un peu plus savant, un bricolage démoniaque associant improvisation à délabrement, reflétant fidèlement son enveloppe charnelle au-delà de toute attente.
Il possède des mitaines poisseuses, entremêlant acier et maille, un plastron de fer fendu, une pansière crasseuse, des solerets usés, une épaulette rouillée, une ceinture tombante, des brassards délabrés ainsi qu’une demie bague et une cape sale. Néanmoins, malgré tout, il possède un bassinet de bonne facture couvrant son visage par une visière en éventail. En bref, il a de quoi faire jalouser tout Anakir qui se respecte… en théorie.

Un fourreau fixé à sa taille, tenant par on ne sait quel miracle, est toujours mis en évidence pour clairement faire comprendre qu’il est paré à toute éventualité.
En effet, si jamais il venait à croiser une pauvre dame qui n’a pas de quoi éplucher cette vile patate, refusant de remplir sa panse, Sakerdas peut dégainer son épée en un rien de temps afin de venir à bout du vile patatoïde et servir la démunie. En bref… une parfaite démonstration de sa façon d’être.

Caractérielle :

Imaginer une clairière. Vous explorez cette dernière pendant deux bonnes minutes quand soudain, sur votre chemin, se dresse une bête sauvage ! C’est un mouton, rien d’alarmant et pourtant, vous sentez que quelque chose cloche à ce propos. Vous vous approchez à pas de loup, la bête vous présentant son dos, et redoutez le pire. Elle tourne lentement la tête vers vous et… meugle… Oui, le mouton vous meugle au visage avant de partir. Et bien c’est un peu ça l’idée.

Sakerdas possède une apparence ringarde, déprimante et peu inspirante mais tout dépend des points de vue. En effet, au sein d’une communauté clocharde, il est un symbole à idolâtrer ! Une figure débrouillarde d’albâtre au teint pâle qu’un simple coup de vent enverrais à l’autre bout de Tarael ! Mais revenons en à l’essentiel, pour le commun, il est généralement vu comme un bon a rien, un faible, un pauvre, un misérable, un jevaisarrêterdedonnerdessynonymesalorsquevousavezcomprisdepuis2minutes. Néanmoins, alors qu’on s’attend à pleurer et accorder son violon sur sa déprime, on se rend compte que l’apparence ne colle pas au personnage.

C’est un humain qui parle avec énergie, qui vibre avec chacun de ses mots et qui, malgré un manque total d’expression sur sa palette faciale, compense largement avec les émotions qu’il véhicule à travers l’oral. Il rit avec un visage figé, il est heureux sans esquisser un sourire, il délire alors que son corps demeure quasi immobile.
Oui, il délire, il est délirant, dans le sens où son sens de la logique, du raisonnement, est légèrement (oui, Légèrement) à coté de la norme. C’est juste… qu’il a pas l’truc !

Il est impulsif et extravagant à sa façon, n’hésitant pas à interpeller un passant pour demander sa route ou simplement le nombre de poule qui passe, par jour, dans cette allée alors que personne n’en a rien à faire. Sans honte, il ose s’en couvrir dans le sens où il ne saisi pas le concept d’être « honteux ». Les rires, les moqueries, les railleries, toutes ces façons d’être vis-à-vis des autres ne le touche pas. Comme si, malgré sa piteuse apparence, son armure délabrée, son esprit avait su former une carapace spirituelle invisible pour le protéger des calomnies.

Néanmoins, outre ces aspects, il est quelqu’un de sensible qui se veut croquer la vie à pleine dent. Partageant volontiers la misère des autres comme les joies, aussi éphémères qu’elles soient. Sa philosophie de vie est simpliste : Vivre fidèle à ses convictions, seul ou ensemble mais laissez vivre.
Cela comprend de ne pas imposer sa façon d’être, de voir les choses, aux autres dans le sens où personne n’est mieux qu’une autre mais toujours en accord avec ses convictions, ce qui amène des interactions qui peuvent tourner au conflit. Oui, les 2 parties de sa philosophie s’opposent souvent mais peuvent trouver une certaine harmonie même si cette dernière est fort alchimique.

Dans le fond, il n’est pas quelqu’un de très compliqué, juste surprenant et ayant un peu de valeur en son sens. Sakerdas est capable de s’impliquer mais est loin d’une figure emblématique héroïque : pouvant changer la face du monde.
Un humain modeste qui ne sera spécial qu’aux yeux des rares qui croiseront sa route et encore… Pas forcément en bien !

Historique :

A l’âge de 3 ans, il maîtrisa l’Ǽthér au point d’apporter la paix dans le monde, fut proclamer empereur de Tarael et eu beaucoup de moutons : Fin.

Comment ça ça fait trop « godlike » ? Bon et bien voici la véritable histoire de Sakerdas Vylion… Oui, Vylion est son prénom.
Par où commencer… hmmm, et bien, commençons par… le commencement ! Oui, je sais, je suis un narrateur tellement intelligent. *dépose des roses à ses pieds*

« Le soleil se lève à peine sur Kaestrale que les rues sont déjà en pleine effervescence. Que ce soit pour les marchands, les voyageurs ou les habitants partant vaquer à leurs occupations, tous donnent vie à cette cité-état qui est témoin d’une catastrophe sans nom pour le domaine des sciences et de la bienséance : La naissance de Vylion.

En effet, fils de Robert Sakerdas, de Maria Sakerdas et de Roberta Sakerdas… attendez, y en a pas un de trop ? *Vire Roberta* Fils de Robert et Maria Sakerdas, un petit couple de fonctionnaire de la ville, il est ce qui se fait de mieux en matière de fils indigne.
Tout au long de son apprentissage pour suivre les stries laissées par ses parents, futur fonctionnaire honorable de Kaestrale, il se montra mauvais élève qui n’en faisait qu’à sa tête.

Enfant difficile, il devint rapidement indépendant… à l’âge de 4 ans ! Et oui, déjà à cet âge là, il refusait qu’on l’aide à se tenir debout et finissait toujours face contre terre. Il ne voulait plus téter mais boire au gobelet, renversant la moitié à coté… et l’autre moitié sur lui, comme les ivrognes de la taverne du coin. Ce dernier avait même envisagé de s’émanciper à l’âge de 5 ans mais ce n’était pas possible. Non, pas à cause de son jeune âge, bien sur que non, mais à cause de ses parents qui avaient mit en place un complot d’envergure : Une barrière. De bois, haute de 1mètre, une muraille infranchissable, un obstacle de taille qui le fit sombrer dans le désespoir.

Ce n’est que plus tard, après avoir tenté une vendetta à l’âge de 8 ans en renversant toutes les chaises du salon en restant lié à la chaîne maternelle, terminée par un joli collier clouté, qu’il pu s’élever au rang de mauvais garçon.
12 ans, l’âge con, remarquez que Vylion était beaucoup en avance car il a débuté l’âge Con depuis sa naissance. Il prenait plus conscience du monde, des conséquences de ses actes, et se forgea un caractère ainsi qu’une façon de voir la vie mais rien qui n’aboutisse. Il du se plier aux demandes, sans cesse plus exigeantes de ses parents. Pour exemple, on citera : « ne pas faire à coté du pot » ou encore « se coucher en même temps que les poules », une tyrannie sans nom, surtout qu’ils n’avaient pas de poule !

Le temps s’écoula, devint majeur, et parti du foyer familial sans crier gare pour s’engager dans la milice. C’est triste à dire mais Vylion est ce qu’on appel un fils ingrat, voulant toujours plus de liberté, que rien ne lui soit imposé, ne pouvant réaliser ce qu’est la société. Ses parents, tout aussi fautif car trop passif, ont sombrés dans l’oubli des uns des autres en s’étant perdu de vue. Mais le point positif du parcours de Sakerdas est que l’armée allait lui apprendre ce qu’il ne pu lorsqu’il séjournait dans son foyer.
La discipline, les ordres, la hiérarchie, la mort… mais de paire avec ces dernières, le respect, le devoir, l’espoir et la vie. Tant de valeurs précieuses qui ont façonnées son esprit de façon harmonieuse… et son corps de façon disgracieuse.

En effet, malgré qu’il soit né en athlète hors norme, capable de tuer un dragon à main nue alors qu’il n’avait que 3 ans, son entraînement l’a beaucoup éprouvé et modifié son apparence. Pour accroître au coté dramatique, oh le pauvre, je verse une larme, il n’a jamais connu la souffrance, la douleur, le désespoir et la fatalité au cours de son existence mais le champ de bataille, que ce soit pour arrêter des bandits, maîtriser une bête dangereuse ou chasser un monstre, ne les lui ont que trop bien et trop fortement enseignés.
Son visage, qui pouvait exprimer ce qu’il ressentait, s’est alors figé. A cause d’un trop grand flux émotionnel ? Ou bien d’un mécanisme pour se protéger lui-même de toutes ces blessures ? On ne peut vraiment le dire mais au moins le constater. Pour se rattraper, afin de ne pas mourir de l’intérieur, il a conservé son âme à travers sa façon d’être, grâce aux mots et à une philosophie de vie, et les valeurs qui s'y attachent, qui s'est finalement forgée en bout de parcours.

Les années défilèrent et quitta sa carrière militaire à l’âge de 32 ans afin de devenir aventurier, ou quelque chose suivant ces grandes lignes. Il apprit beaucoup au cours de son existence mais ce n’est pas encore fini selon lui. Il a encore une longue route à parcourir, des choses à découvrir, des sentiments à éprouver, des émotions à partager.
Aujourd’hui, perdu dans les confins de Tarael, il voyage, solitaire, avec pour seul bagage sa personnalité et un équipement que trop éprouvé, ayant délaissé son passé depuis nombre d’années pour ne pas sombrer dans son ombre. Qu’elles aventures l’attendent ? Seul l’Ǽthér le sait… en théorie. »



Compléments

Guilde et votre rang : Aucune guilde.
Capacité de Guilde : Aucune.
Capacité Raciale : Grande capacité d'adaptation, Intuition.
Don de naissance : Aquatique.
Affinité avec l'Ǽthér : Très mauvaise et très faible.
Autre : Il est capable de toucher son oreille droite avec son orteil de pied gauche mais pas l’inverse.


HRP

Comment avez vous connu le forum ? : Topsite
Expérience RP : Je connais les bases, suis dans le roleplay depuis plusieurs années et possède des lacunes plus ou moins importantes ainsi qu'une connaissance survolant l'ensemble des domaines de la gestion d'un forum RP, les communautés rôlistes et tout ce qui s'en approche de près ou de loin.
Points fort : J'ai un délai de réponse très court et n'ai jamais contrôlé un personnage qui n'est pas sous ma juridiction rôliste. Sens de l'humour... (?)
Points faible : Je suis le Noob King et donc, par définition, un faible parmi les faibles malgré toute la bonne volonté du monde. Sens de l'humour... (?)
Orientation sexuelle : Bienvenu sur Tarael, le premier site de rencontre où tu peux rencontrer (rencontre, rencontrer, le français n'a de secret pour moi) les hybrides et syläns de ta région ! Peut être l'âme soeur est parmi elles ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Arme:
Ǽthérale, Lame Ǽthérique

Messages : 477

MessageSujet: Re: Vylion Sakerdas   Sam 15 Oct - 8:26

Eh bien je n'ai rien à redire alors "Fiche Validée" ^^
Un personnage fort intéressant, je n'ose l'imaginer en RP XD

Tu peux donc allez faire une demande de RP dans l’Antichambre de la Tours d'Ivoire.


Félicitation ^^



PS : Tiendras-tu le jaune comme couleur ou vas-tu t'enfuir en courant, en maudissant le forum ???
^^




Cela ne sert à rien de s'attarder sur le passé, il ne faut pas l'oublier, certes, mais l'avenir à beaucoup à nous offrir et je ne compte pas laisser passer une occasion de découvrir quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tarael.forumactif.com
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Vylion Sakerdas   Sam 15 Oct - 8:42

Merci

Et pour le PS... seul l'Ǽthér sait =P
Revenir en haut Aller en bas
Matriarche de l'Ordre de Mital

Messages : 342

MessageSujet: Re: Vylion Sakerdas   Dim 16 Oct - 18:42

Bienvenue! Au plaisir de te croiser au détour d'un RP!cheers cheers cheers cheers Very Happy Very Happy


image faite par Naelhyn Asta'Riel

Matriarche de l'Ordre de Mital

ce ne sont pas nos aptitudes qui nous font ce que nous sommes. Ce sont nos choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vylion Sakerdas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vylion Sakerdas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taraël :: Gravure Murale :: Héros Oublié-