Elle est là, je la sens, l'Aéther se couvre de noirceur et de corruption.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 un atterrissage douloureux [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 18

MessageSujet: un atterrissage douloureux [libre]   Dim 20 Nov - 22:24

l'au haut dans les nuages, j'avais appris à volé, du moins, essayer, car comment voler lorsque l'on ne sais pas qu'on a des ailes? mais s'en était trop, je voulais aller voire ailleurs trouver des réponses à mes questions, je voulais savoir pourquoi on était venu me chercher, ce qui s'était passer exactement.
J'étais debout, sur une falaise surplombant tout, toujours dans ma ville dans les nuage, quand je déploya mes ailes et pris mon "envole". Je ne volais pas aussi gracieusement que tout les autres Astriels mais c'était déjà cela, je battais des ailes. pour réussir à voler je devais m'imaginer que j'avais des ailes et que je pouvais voler...

Je planais tant bien que mal au dessus de ces immenses terres, c'était tellement plus grand que je l’imaginais, à tel points que j'en oubliai mes aile et voler et je tombais vers le sol, la chute fut longue je vis ce qu'il restai de ma vie dans ma mémoire, je n'arrivais plus à m'imaginer que je pouvais voler... je tombais, je tombais toujours, quand je senti le sol me rattraper, mon aile se mise à craquer m'arrachant un cris de douleur, cette fois, je savais que j'en avais, oui j'avais des ailes, don une dorénavant inutilisable.
Je marchais difficilement dans cette plaine regardants autour de moi tout était semblable, je n'avais aucune idée de la taille que je faisait, car l'herbe était très haute, étais-je toute petite ou bien la flore ici était elle foisonnante? je n'en savais rien, je cherchais des réponses à mes questions.

Mon genoux gauche me faisait atrocement souffrir ainsi que mon aile gauche qui se dirigeais tristement vers le sol alors que l'autre était entrée, j'appelais à l'aide, je ne voulais pas mourir ici, pas maintenant je regardais autour de moi puis me laissait tomber à genoux au sol. Les larmes coulaient sur mes joues, mas lèvres avec le gout acre du sang et je n'arrivais plus à me relever... comment allais-je m'en sortir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 40

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Lun 21 Nov - 18:38

Alexander marchait en traînant des pieds, frustré que Deep se soit égaré. Encore plus, lui-même était égaré dans un immense et infinité de vert. Mais grâce à ses ressentiments envers Deep, il réussirait sûrement à retrouver son compagnon. Cette environnement l'énervait au plus au point, surtout le fait de s'être perdu dans une géante plaine, sans aucuns amis. Le ciel bleu clair semblait durait des siècles. C'est alors qu'il entendit des petits cris étouffés. L'herbe devenait plus haute. Il lui arrivait maintenant jusqu'à la taille. Il grinça des dents.

Alexander : « Mais oui, je vous entends! »

Une silhouette assez mal en point, agenouillé, les larmes au yeux, du moins les cachant à l'aide de ses mains. Elle ouvrit à présent deux doigts, laissant aperçevoir des yeux verts émeraudes, yeux qui lui faisait un vrai choc. Elle souriait à présent, et se jeta sur Alexander. Il s'aperçut à présent qu'elle était vêtue d'ailes extrêment grande, enfin, pour Alexander. Celui-ci grommella. Ça faisait 3 ans qu'il n'avait pas revu de personnes qui lui "ressemblait" Il ne savait pas comment se comporter en la présence mystérieuse de l'ange qui venait de sauter de joie. Néanmoins il devinait déjà quelle phrase allait-elle sortir.

Alexander : « Je vous rassure tout de suite... Euh... Madame l'Astrielle » Il s'interrompit et ajouta en murmurant : « Je comprend peut-être mes origines humaines maintenant... » Il reprit, ironique : « Je ne sais ni où nous sommes, ni comment vous sauvez. Juste que je crois pouvoir nous sortir de là. C'est très différent. »

Il regarda "Madame L'astrielle" dans les yeux, avant d'ajouter :

Alexander : « Je suis Metaï (raison de mon humour... Sauf que le mien est pourri.) et je m'appelle Alexander Théodor. J'ai 18 ans et je cherche mon Lié, un loup qui s'est égaré. L'auriez-vous aperçu? »

Son interlocutric le regarda, plus d'espoir dans le regard, mais un certian amusement. Un Metaï?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 18

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Mer 23 Nov - 18:03

Mes larmes avaient fait place à un sourire, ce jeune homme était marrant, je ne savais pas pourquoi. Mais je décidais de lui faire confiance, de plus, selon mon journal les metaï n'étaient pas méchant.

"appelez moi Taomi, je ne veux pas être sauvée, je ne suis pas en danger de mort face à des ennemis, juste de l'aide pour sortir d'ici, je ne peux plus bouger et respirer est ... plus que douloureux"

Je le regardais à nouveau, la longue étendue verte et monotones m'emplissait d'une mélancolie indescriptible, le vent se levais et mes cheveux fouettaient doucement mon visage dans une danse aérienne.
A présent je n'étais plus seul, le silence de la plaine ne me faisait plus peur, quand le jeune homme me demanda si j'avais vu un loup...

"et bien... non, mais je pourrais vous aider à le chercher si j'arrivais toutefois à me lever"

de mon bras qui pouvais bouger j'effaçais le sang sur mes lèvres, puis je tentais de me lever mais mon genoux me forçais à rester au sol. Je soupirais et le regardais avec un moue

"je vais pas être très utile a votre recherche dans cet état..."

Je ne me souvenais même plus de comment faire pour savoir si un genoux est cassé... de plus je ne savais même pas si j'avais su le faire un jours... je regardais le Metaï

"y aurais t'il un bout de bois quelque part?"

Au loin je vis les hautes herbes bougées je regardais intriguée dans cette direction


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 3

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Mer 23 Nov - 18:43

voila maintenant une semaine entière du quelle je marchais, recherchant une once de rédemption. se faire pardonner une faute qui n'a point été commise... Quelle stupidité de ma part. Se faire pardonner d'un crime non commis... j'avançais donc cliquetant de partout et mangeant mon pain fromage avec un certain délice. Puis un bruit attira mon attention, un grognement... je portais mon attention au alentours, quand je vis un loup, un beau loup. Et soit il me prenais pour une boite de pâtée pour chien, soit il avait peur.

Je rangeais délicatement mon pain, constatant que le canidé portait son regard dessus. Agaçante cette situation... Je le voulais mon pain moi ! Puis par pure gentillesse pour le loup je déposa mon déjeuné sur le sol triste et agacé. Mon attention se porta sur la patte de l'animal qui semblait ne pas être dans les meilleurs états. J'attendis donc qu'il commence à déguster MON pain pour m'approcher de lui. C'est la que l'on remarque qu'une armure est lourde est fait du bruit, le loup me regarda avec un regard méchant voulant dire "tu me laisse bouffer, sinon je te bouffe" mais je tendis comme même ma main prêts de sa patte, il couina.

Une patte fêlée, une patte bandé. Une petite foulure de la pauvre bête. Puis un sifflement sourd me fit regarder vers le ciel. Une forme noire tombée du ciel avant de s'écraser sur le sol de la plaine. Je décida donc de me lever et d'aller à la rencontre de la couleur tombée du ciel. mais j'eus l'impression que le bon canidé voulus me suivre car durant ma course folle je vis qu'une forme allongée courait à coté de moi. je me dirigeais donc vers l'endroit, mais avant toute chose je préférais me cacher au cas ou.

Je vis que cette chose tombée du ciel était une astrielle. Je sortis mon épée au cas ou un leurre des assassins aurait été fait à mon encontre. Puis le loup grogna et couru vers l'astrielle, je voulu le retenir, et ne voulais pas qu'il aille croqué une fille sans défense, quand je vis qu'un homme d'âge assez jeune vus les traits de son visage s'approchait d'elle. Un métaï. Je ne voulais pas m'interposer entre eux, ils devaient surement se connaitre, et me montrer n'allait pas faire bonne impression. quand j'entendus dire que ces deux jeunes gens ne se connaissaient pas et que la jeune demoiselle était blessé. Une chance pour ma quête de rédemption !

Je me dirigeais donc vers ces deux inconnus, le loup les avaient rejoins surement amis au métaï et je fis un signe de main
et j'enlevais mon heaume pour montrer mes attention pure et pacifique, et je dis :

Olah voisin ! je puis me joindre à vous ? j'ai vus la demoiselle s'écraser et j'ai accourue, et je crois que ce loup vous appartient. je regardais le métai, je n'avais pas eu tort il semblait encore être un enfant mais pourtant une "férocité" ce lisait dans les yeux, alors que l'astrielle elle s'imprégnait de la naïveté de l'univers.

Désolé, je ne me suis pas présenté, je m’appelle Althas, chevalier sÿlan pour vous servir... enfin "ex"chevalier *bon mon loup ta présentation est correcte, ta venue aussi, mais eux... t'accepteront-ils ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 40

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Sam 3 Déc - 20:17

Un chevalier prénommé Althas et se prétendant Sÿlan accourut vers eux, un loup entre les pattes.

Alexander : « Oh! Bonjour Messire Athlas! » L'une de ces nombreuse qualités, écorcher des noms!, « Comme vous voyez... demoiselle Taomi a buté sur l'herbe. Et justement, je ne sais comment la guérir! Il n'y a rien d'ici. Et oui effectivement c'est mon compagnon de route, merci. Pour l'instant il s'agit de la soigner ou bien la transporter jusqu'à un lieu à l'aise. Sinon la blessure va s'infecter. Rassurez-moi, avez-vous quelque chose sur vous? »

Deep vint se frotter à Alexander et comme un seul être, tournèrent leur tête vers ladite Taomi. Le loup lança un regard amusé au Metaï. Pas de quoi en faire un plat... Sauf perdu on-ne-sait-où. Ensemble, dans le même temps, ils s'assierent auprès de la blessée. Tandis que le loup regardait l'horizon, scrutant le moindre signe de menace, Alexander regardait tantôt Taomi, tantôt le Chevalier. Il sourit, montrant des canines plutôt pointues. Il se souvint de la fois où il avait mordu quelqu'un.... C'était de la légitime défense! Mais ce quelqu'un... l'avait disputé...

Quel étrange ensemble! Un metaï arrogant, un loup cynique, un ex-chevalier-sÿlan et une astrielle... tout court. Alexander se demanda si les Astrielles vivaient vraiment dans les cieux... En regardant Taomi, il en eût la certitude. Air typique de l'enfant parfait. Elle avait l'air très gentille... voir... angélique. Mais Alexander doutait de cette innocence. Généralement les gentils personnes ne lui avait attiré que d'ennuis. Oui... Il doutait... Mais elle lui inspirait confiance...

(Excusez-moi du retard... en plus c'est ridicule et minuscule!~)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 18

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Mer 14 Déc - 21:34

J'étais plus distante vis à vis du nouvel arrivant, je ne savais pas vraiment comment je devais le prendre, qu'allais t'il me faire subir ou encore était-il pacifique? touts ses question se bousculaient dans me tête, je devin alors plus attentive à ce qu'il se passait, je faisait attention...
Pourtant son visage n'avait rien de mauvais, je le détendis quelque peux puis je baissait les yeux de honte...

"bonjours maître Althas... non je na sait pas voler, mais je vous jure que la vie la haut est pesante, alors je suis partie sans réflechire, en plus je dois trouver... l'assassin de mes parents..."

A ses mots des larmes vinrent couler sur mes joues, puis je me souvint que je n'étais pas seul, je les sechais alors rapidement et essaya de me mettre debout, je grimaçait légèrement de douleur, poussant un petit cris quand mon aile cassée vin frotter l'armure du Sÿlan, je soufflais fort pour essayer d'oublier le douleur, mon autre aile intacte était totalement rentrée et n'apparaissait plus, quand je vis que mon aile cassé n'étais rien comparé au fait que j'eu faillit la perdre totalement, elle était aussi légèrement décollée de mon dos au débuts, je pouvais passer un doigts dans la plais.
J’émis un souffle de douleur face à cela.

La tête me tourna et je me rattrapais au chevalier en boîte de conserve, je tentai de mener le moment à la dérision en le regardant avec un sourire

"vous n'avez pas chaud la dessous monsieur le Sylan? Je suis Taomi, et j'ai peut être l'air ridicule à l'heur qu'il est mais je vous promet que je vous raconterais tout si je sort vivante d'ici, du moins....ce que je me souvient"

Ma tête tournais de plus en plus fort, ma vision était brouillée et un voile noir vin l'effacer... Je perdis connaissance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 40

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Ven 16 Déc - 18:58

Alexander regarda le loup, puis le chevalier.
"Il y a de quoi faire un plat." semblait-il dire

L'astrielle venait de s'évanouir sous leur yeux, débitant quelques paroles incompréhensibles. C'est vraiment dommage, seuls un espace vert délimité et avec une personne inconsciente. Qui plus est une situation terrible... Alexander hurla.

Alexander : « Si seulement elle aurait pu se contenter de rester consciente! Mais non! Comment on va faire?! Elle va avoir des mals de dos terrible! »

Sans compter les ailes.

«...et les frais de livraison. » pensa-t-il, toujours positif

Alexander : « Monsieur le Ridder, vous pouvez m'aider, maintenant? »

Parce que ça commence à faire flipper, voulut-t-il continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 3

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Sam 17 Déc - 19:54

je regardais les ailes de l'astrielle, l'une d'elle était vraiment en piteux état...
On ne pourrait surement rien faire ! Quoique... Je m'approcha de l'aile et l'osculta, pendant que la jeune demoiselle parlait de chose et 'autre un peut... étrange à mon goût. Puis je regardais le jeune homme à côté d'elle, il me semblait gêné, il faudrait surement voir ce qu'il se passe.

Il n'y avait pas à dire... l'astrielle était vraiment étrange ! Elle me posait des questions tout aussi étrange qu'elle et me racontait sa vie, ça me faisait rire quand à l'innocence qu'elle procurait.

Dame Taomi, Sire Alexander j'ai le regret e vous annoncer que pour l'aile... il va falloir opérer... Car une double fracture de l'os principale, vous ferait tourner en rond dans le ciel ! Et je tiens à vous ire que c'est assez imprudent de partir sans faire attention à soi et à ses pairs...

A ces mots un flot d'image me vint, mon père mes amis... surement tué à l'heure qui l'est... à cause de moi.
Je commençais à ne pus tenir sur mes jambes quand une main me tins la cuisse. L'astrielle qui ne se sentait pas bien... Logique ! La question à propos de la chaleur de ma tenue me fit bien rire par contre ! Elle avait l'air d'être vraiment niais par moment.

Non je n'ais pas chaud, je vis avec depuis mon plus jeune âge, c'est comme une deuxième peau.
Puis je me dirigeais vers l'homme et lui tins le bras. et lui glissa doucement à l'oreille qu'il me devait un sandwich car son loup me l'avait boulotter. Et je me recula et vin m’asseoir et commença à lustrer ma lame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 40

MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   Lun 19 Déc - 21:46

Le chevalier sÿlan avait débité qu'il devrait l'opérer, et qu'Alexander lui devait un sandwich. Celui-ci jeta un regard noir à Deep. Il décocha de ses épaules un sac et en sortit trois sandwichs et trois gourdes.

Alexander : « Je les ai fait moi-même (J'en ai 7!). Les sandwichs ne me demandez pas comment j'ai fais. Mais bon. Donc, avec des couvertures, des batons, des sandwichs et du courage, on pourrait marcher jusqu'à s'en casser les jambes pour trouver une ville, ou un village. Je porterais la Demoiselle Taomi. Il y a d'ailleurs un détail supplémentaire : J'ai une boussole... Si on ne le fait pas on pourra vivre un mois Après... » Il fit un geste avec son pouce sur sa gorge. « Couic! »

Il regarda le chevalier, attendant une réponse potable. Mais ce fut Deep qui perça ses pensées

Deep : Bon bah on va mourir

Il sembla hocher la tête. De sa sacoche, Alexander sortit sa flûte si fidèle, il joua un petit air enchanteur. La chanson fini il regarda pour une seconde fois le chevalier, un petit sourire en coin. Eh ben. Un chevalier qui s'y connaît en médecine... chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: un atterrissage douloureux [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

un atterrissage douloureux [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taraël :: Taraël (Territoire Connu) :: Plaine Steelis-