Elle est là, je la sens, l'Aéther se couvre de noirceur et de corruption.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 32

MessageSujet: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 2:47

Toctoc... Toctoc..

C'était le bruit que faisait ma canne. Oui, une canne.. A peine étais-je rentré d'Astre que je m'étais fais soigné mon tibia pas une personne de confiance. Le coup ayant été particulièrement violent, il m'avais fichu une attelle et m'avait interdis de m'appuyer sur cette jambe. Résultat : moi, Armédion, jeune homme de 28 ans, juge, procureur, enseignant et historien, je me retrouvais a ma balader comme un vieillard de 95 ans.

Et il y n'y avait qu'une seule chose qui arrivait a soigner mon caractère de cochon, c'était la musique. Enfin, la musique et ma fille. Sauf que pour tout arranger, lorsque j'étais rentré chez moi, au domaine des Duchèstre, on m'a appris que ma fille avait cassé mon violon.
Par chance, j'étais trop content de la voir pour lui passer un savon..

Mais maintenant je me sentais nettement moins clément que je devais déambuler dans le marché de ma bien chère Kaestrale à la recherche d'un luthier digne de ce nom.. Et bien sur, ce dernier étant bondé, se balader dedans avec une canne, c'est un véritable calvaire !


Pourtant j'étais parti de bonne humeur... J'avais même pris le soin de prendre ma belle robe bleue sombre sur laquelle j'avais ceins le fourreau de mon épée, preuve que j'étais dans un bon jour et que, c'était rare, je n'avais pas a travailler aujourd'hui.
Aujourd'hui qui, par ailleurs, était une journée magnifique. Le ciel de ma ville était bleu, vierge de tout nuage. Seule une petite et agréable bise rythmait la douce chaleur de ce début d'après midi.


Enfin ! J'arrivais a mon luthier. Ce dernier était un maître artisan qui, vu le prix qu'il me proposait, semblait assez imbu de son travail. Mais vu la qualité que je pouvais observer et les garanties qu'il me proposait, je pouvais aisément céder. Et c’était une question de vie ou de mort. Soit je revenais au violon, soit je commençait a devenir désagréable et agressif, poussé par le ras-le-bol de mon infirmité passagère. Je payais donc comptant mon instrument flambant neuf et commençait le chemin pour rentrer chez moi.

Alors que je testais presque amoureusement les corde de mon violon, histoire de comprendre le caractère de mon nouveau compagnon, mon oreille fut atteinte par un tout autre type de musique. C'était sans doute des gens de voyage qui passaient par Kaestrale en étape.
Dévoré par la curiosité, je fendis la foule, me guidant au son mélodieux.


Enfin j'arrivais à sortir de la foule, aidant a mon tour a délimiter un cercle autour d'un groupe de saltimbanques. M'appuyant sur ma canne, je profitais donc du spectacle. Je vérifiais cependant que mon violon était bien dans ma sacoche et que seul le manche dépassait un peu avant de m'abandonner a la scène. Car ce genre de troupe était un délice de tout les sens. En effet, la musique était originale et plaisante, mais avec ça, il se dégageait toujours une agréable odeur d'exotisme et de voyage.. Détaillant chacun des membres des yeux, je souriais en me demandant quels genres de péripéties ces gens avaient bien pus vivre avant d'arriver là.

Puis j'en arrivais a elle. Puisqu'on parlait des sens, je pense que je peux sans me tromper entamer ma découverte pas l'expression "Plaisir des yeux". Cette simple pensée coupable me fit rougir de honte et de gêne. J'étais un homme de loi et d'enseignement, et voilà que je me comportant comme un adolescent.. Certes, j'avais devant moi une danseuse qui rayonnait au sens prendre du terme et qui était d'une beauté a couper le souffle. Mais saintes étoiles, Armédion, reprend-toi !

Je secouais donc la tête, reprenant peu a peu mes esprits. J'étais certes toujours aussi rose de joue, mais au moins avais-je les yeux en face des trous et l'esprit remit. Quelle honte.. S'il était bien une personne qui n'aurait pas du se laisser surprendre de la sorte, c'était bien moi. Même si au fond, je le regrettais pas vraiment. D'ailleurs on aurait difficilement pu s'y tromper, y'a trente secondes a peine, j'arborais un sourire parfaitement niais. Ah les hommes.. Oui, oui, je suis un homme.

Il n'est donc pas surprenant de découvrir que j'avais déjà dans ma main libre une pièce d'or, heureux de récompenser en bonne justice ces bonnes gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 18:34

Après Siell, pourquoi ne pas aller vers la ville natale de la jeune femme qui a pris soin d'une petite orpheline il y a quelques années? Kaestrel. Telle se nommait la ville qui avait vu naître Mikie. Mais qui est Mikie? C'est la jeune femme qui s'est occupée d'une jeune métisse du nom de Crystal. Pour la jeune fille, Mikie était comme une deuxième mère et pour lui faire plaisir, la jeune femme avait demandé au chef de la troupe s'ils pouvaient se rendre à Kaestrale pour permettre à sa "mère" de retourner chez elle pendant quelques jours. C'est avec joie que celui-ci accepta.

Cela faisait déjà quelques jours qu'ils étaient en route pour Kaestrale. Et ce fut seulement au trentième jour qu'ils arrivèrent à la fameuse cité. À peine arrivé, Crystal voulait donner un petit spectacle improvisé. Bien sûr, la troupe fut ravit de l'idée, mais tous savaient que la jeune fille se remettait à peine d'une blessure au poignet. Sauf qu'ils ne voulaient pas brisés la joie que la jeune femme dégageait et ils la laissaient faire.

Rapidement, la Rose Éternelle s'installa non loin du marché et les quelques membres qui voulaient participer au petit spectacle improvisé se préparèrent. Deux d'entre eux allaient jouer d'un instrument, le violon et l'accordéon. Quant aux autres, ils allaient faire des acrobaties et allaient danser. Aussitôt que les instruments se mirent à jouer une magnifique mélodie et que les danseurs dansaient, des passants curieux s'approchèrent de la troupe. Pendant ce temps, la jeune métisse préparait dans sa tête un petit numéro surprise. Elle se mit à danser gracieusement avec d'autres membres avec un sourire angélique accroché à ses lèvres. Ses mouvements étaient fluides, gracieux et exécutés avec légèreté. Lorsqu'un jeune humain attira le regard de tout le monde en crachant du feu, Crystal en profita pour s'éloigner discrètement et grimpa sur une roulotte. De là haut, elle attira l'attention des spectateurs en faisant tomber quelques fleurs de toutes les couleurs sur eux. Elle sauta en même temps que le garçon crachait du feu. Certains spectateurs fermèrent les yeux, d'autres poussèrent un cri lorsqu'elle arriva au niveau de flammes. Le silence régna, même les musiciens avaient arrêté. Les flammes disparurent et une jeune femme était debout entrain de s'incliner. Cette jeune femme avait atterrit proche d'un jeune homme qui portait une belle robe bleu sombre. Quand elle se redressa, un sourire aux lèvres, la foule se mit à applaudir et à siffler. C'est alors qu'une petite fille âgée d'environ sept ans passa sur la place pour récolter les pièces d'or que les passants voulaient donner à la troupe. Mais lorsqu'elle se retourna vers les musiciens ,dont l'un d'entre eux était le chef de la troupe, celui-ci fronça les sourcils. La métisse se gratta l'arrière de la tête sachant très bien qu'il allait surement la réprimander. Alors, elle s'approcha de lui pour lui expliquer, mais contre toute attente, il posa une main sur son épaule et soupira avant de partir dans sa roulotte, laissant une Crystal déboussolée. Le publique s'éloigna peu à peu et les membres de la troupe soit la félicitèrent, soit lui dirent de faire attention la prochaine fois ou encore de les en avertir. Elle haussa alors les épaules et elle commença alors à ramasser les fleurs une par une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 19:38

Plus la danse et la musique continuaient, plus j'étais ravis de ce spectacle. Une telle harmonie entre son et image.. Un délice.

J'haussais cependant un sourcil quand la remarquable danseuse était montée sur la roulotte. Non pas que je n'appréciais pas la pluie de fleur, mais j'avais une certaine appréhension dans la mesure ou un cracheur de feu s’apprêtait..
Certes ce genre de spectacle était souvent bien orchestré, mais il y avait toujours une part d'imprévu. Et même si je partageais son sourire, pas vraiment inquiet au vu de sa détermination a agir, j'avais quand même un peu peur qu'elle finisse en flamme par un bête faux mouvement.

Bien sur, elle finit par toucher sol juste devant moi, indemne. Mais elle avait jeté un froid, passager, certes, mais personne n'avait manqué la scène et ceux qui avaient l'oeil moins observateur l'avait donnée blessée. D'ou le tonnerre d’applaudissement.
Plutôt que de sombrer dans une joyeuse hystérie moi aussi, je suivais du regard la danseuse qui maintenant me faisait dos. Elle semblait avoir droit a un tour d'honneur de la part de sa propre troupe, bien que ce dernier se fasse.. Mitigé disons.

Je tournais la tête un instant, lançant un regard affectif a la jeune fille qui passait avec son chapeau, donnant sans remords la pièce que j'avais a la main.

Alors la foule se dissipait peu a peu, je restais; notant avec amusement les différentes figures qui étaient venues s'adresser a celle qui avait pris la vedette.
N'étant pas pressé de retourner a la cohue du marché pour rentrer chez moi, je patientais encore un peu, rêveur, tandis qu'elle commençait a ramasser ses fleurs.

Puis, posant sans détour mes yeux sur elle, je finis par lâcher, toujours aussi léger :


-Diantre, moi qui avait entendu dire que le feu brûlait.. On m'aurait menti ? Très impressionnant en tout cas.

Phrase que je ponctuais d'un éternuement bien sentis. Lorsqu'on est sous une pluie de fleurs, on est nécessairement. Et stoïque comme j'étais resté, celles qui étaient tombées sur ma tête tendaient désormais a se ménager une petite place dans ma chevelure brun cendrée. Et bien sur, faisaient tomber spores et pollen droit sur mon nez qui n'appréciait pas spécialement cela.

Aussi tirais-je un mouchoir de ma manche en murmurant


-Aheum.. Excusez..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 20:32

-Diantre, moi qui avait entendu dire que le feu brûlait.. On m'aurait menti ? Très impressionnant en tout cas.

Dès qu'elle entendit les premiers mots, la jeune métisse se redressa doucement et se retourna vers l'homme qui venait tout juste de parler. Elle reconnu aussitôt l'homme devant lequel elle avait atterrit. Un doux sourire apparut sur son visage, mais celui-ci se transforma en sourire amusé lorsque le jeune homme éternua. Elle aperçut aussitôt quelques fleurs se trouvant dans ces cheveux bruns cendrés. Il tira alors sur un mouchoir de sa manche et murmura

-Aheum.. Excusez..

- "Oh, attendez. Je vais vous retirez ces fleurs."

D'un pas léger, elle s'approcha de lui et leva la main pour retirer les quelques fleurs qui se trouvaient sur sa tête et les mit avec les autres qu'elle tenait dans son autre main. Après ceci fait, elle s'approcha d'une roulotte et les déposa dans un panier. La jeune femme revint presque aussitôt pour s'excuser.

- "Excuser moi pour les fleurs, j'espère que vous n'êtes pas allergique au pollen au moins? Mais pour répondre à votre question, oui le feu est brûlant sauf quand notre don astral est celui de l'astre solaire. Vous comprenez maintenant?"

Son regard fut attiré par quelque chose sortant de derrière la roulotte où elle venait de poser les fleurs. Une créature aussi haute qu'un cheval, recouvert de poils dorés, ayant deux grand oreilles et une corne au milieu du front s'apprêtait à manger les fleurs lorsque Crystal se retourna, les poings sur les hanches. Tout deux se fixèrent de leurs yeux d'émeraude quand la jeune femme prit la parole.

- "Elros, combien de fois je t'ai dis de ne pas manger les fleurs pour notre spectacle? Au moins une dizaine de fois!" dit-elle en s'approchant d'Elros, exaspérer par l'animal.

On aurait presque dit qu'ils étaient liés par un lien très fort, car l'animal pencha la tête. Elle soupira et caressa le museau du dit Elros. Elle finit par déposer le panier de fleurs par terre en disant qu'elle irait en acheter d'autres au marché. Pendant que le Rinoral mangeait, elle passa sa main sur son dos et le caressa. S'adressant à l'homme à la chevelure brune cendrée, elle dit

- "Avez-vous déjà vu un Rinoral? Vous pouvez même le toucher si vous voulez." dit-elle en tournant la tête vers lui tout en souriant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 21:15

Lorsqu'elle se retourna, un sourire charmant se mua en une mimique amusée. Eh quoi ? J'avais un épis grossièrement séparatiste ?
Mais lorsque je finis par éternuer, elle m'expliqua aussi bien la cause de ma réaction comme celle de son air rieur.
Je baissais la tête pour lui faciliter la tâche, moins étonné de devoir me moucher, moi qui d'habitude tenait une santé de fer.


-Moi ? Allergique ? Pas que je sache.. Ce serait véritablement dommage d'avoir a souffrir d'un blocage quand il s'agit s’apprécier de véritables dons du ciel.

Bon, je sais que t'es d'un naturel assez léger quand tu bosses pas.. Mais là mon grand, tu pourrais réfléchir a deux fois avant de lâcher une phrase avec un tel double sens..
Bon, disons que ma réflexion était, si elle était comprise, a mettre sur le compte de la galanterie et de la sincérité. Après tout, elle avait été et restait un charme pour l'oeil.
Tandis qu'elle m'expliquais les tenants et aboutissants de son tour, je pliais soigneusement mon mouchoir pour le remettre a sa place, et finis par soupirer.


-Oui et non.. J'entend la forme, le fond.. Enfin, en un sens, je vous envie, moi, je suis étranger a la magie. Pas fichue d'allumer la moindre flamme sans passer dix minutes a me concentrer sur un bout de bois. Donc j'ai décidé de m'en passer.

Ayant l'oeil, j'avais déjà remarqué la bête qui lorgnais les fleurs que mon interlocutrice ramassait.

-Encore que..

J'avais une fille, aussi maîtrisais-je tout ce qui était magie officieuse, tour de main et compagnie. Repérant ma cible avec un sourire ravis, je m'arrêtais en pleine phrase, la laissant terminer son oeuvre et remarquer, ensuite, que son animal de compagnie s’apprêtait a manger ce qu'elle avait rassemblé.
Au vu de la façon dont elle s'adressait a elle, cette bête lui semblait très proche. Peut-être une Metaï et son lié ? Qu'en sais-je..?

Tandis qu'elle me présentait son compagnon, je mis un point d'honneur a ranger mieux que ça mon violon, craignant que ledit.. Rinonal, c'est ça ? N'ait envie de prendre un dessert plus boisé.
Enfin j'entrepris de répondre.


-Force m'est d'avouer que je n'ai jamais fait que de lire a son sujet que des articles , dans des bestiaires. J'ai fort peu l'occasion de vagabonder en bois, je passe mon temps sur les routes ou dans les villes, peu ailleurs.

Comme si ça suffisait pas.. Y'a bien plus de drôles d'animaux a Kaestrale qu'en Elïol, j'y aurait mis ma main a couper.
Je fis quelques pas en avant, claudiquant toujours sur ma canne, puis tendis la main, comme si j'avais voulu le caresser a mon tour. Puis me ravisait, la laissant flotter au dessus de son échine.
Tout sourire, j'argumentais.


-Au fond, si j'ai moi même horreur qu'on vienne me déranger quand je mange, je ne vais pas me permettre d'imposer la même chose aux autres.

Puis d'un geste de pouce, une fleur poussa entre deux doigts. Produisant cette dernière franchement, et l'offrant a la saltimbanque, je dis, amusé a mon tour.

-Elle m'avait tapé dans l'oeil, et je me suis dis que c'était dommage de ne pas la garder pour une prochaine représentation.. Donc je me suis dis qu'un.. Petit tour de magie s'imposait.

Je ne connaissais pas grand chose au fleurs, donc j'étais pas franchement capable de dire ce que j'avais en main. Je savais juste que c'était joli et que je trouvais ça réellement dommage de le laisser finir dans le ventre d'un animal, fut-ce un Rinoral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 22:42

- Force m'est d'avouer que je n'ai jamais fait que de lire a son sujet que des articles , dans des bestiaires. J'ai fort peu l'occasion de vagabonder en bois, je passe mon temps sur les routes ou dans les villes, peu ailleurs.

La jeune femme continua de caresser l'animal qui continuait toujours de manger. Lorsqu'elle aperçu la main de l'homme à la canne, elle se demanda pourquoi celui-ci ne voulait pas le caresser, mais il lui expliqua en souriant que s'il avait lui même horreur qu'on vienne le déranger en mangeant, il n'allait pas se permettre d'imposer la même chose aux autres. Crystal hocha la tête trouvant qu'il avait tout de même trouvé un bon argument. Cependant, il fit pousser une fleur entre deux de ses doigts, elle fut très surprise lorsqu'il la lui offrit. Dans un geste d'une infinie douceur, elle prit la fleur dans ses doigts en reconnaissant l'une des camélias rosées qu'elle avait lancé sur la foule. Il dit amusé

-Elle m'avait tapé dans l'oeil, et je me suis dis que c'était dommage de ne pas la garder pour une prochaine représentation.. Donc je me suis dis qu'un.. Petit tour de magie s'imposait.

- Une camélia... dit-elle en sentant la fleur

Les camélias sont de magnifiques fleurs qui peuvent être blanche, rose et même rouges. Ces fleurs lui rappelaient tellement de beaux souvenirs avec la troupe et un sourire rêveur apparut sur ses lèvres rosées. Mais elle sortit rapidement de ses rêveries quand Elros essaya de manger la camélia. De mauvaise humeur, elle lui dit d'arrêter immédiatement et d'aller jouer avec les enfants de la troupe. La tête haute, le Rinoral parti comme s'il la boudait. Son regard d'émeraude se posa alors sur le jeune homme et elle se rappela d'une chose importante: elle ne s'était pas présentée!

- J'en oublie les bonnes manières! Je me présente, je suis Crystal Amos. Simple métisse et membre de la troupe de saltimbanque La Rose Éternelle. Enchanté! dit-elle en faisant une gracieuse révérence avant de se redresser. On aurait dit qu'elle avait retrouvé sa bonne humeur en peu de temps.

[HRP: désoler, c'est un peu court ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Dim 27 Nov - 23:34

Une camélia. Je retiens, si jamais je cherche une fleur a l'avenir -ce qui me surprendrais, mais sait-on jamais- je saurais quoi demander. Dès qu'elle avait pris la fleur, j'avais tôt fait de ramener ma main le long de mon corps. Le moins qu'on puisse dire, c'est que devant une telle élégance de chaque geste, je me sentais réellement.. Mal a l'aise.

Je la regardais chasser le Rinoral avec un certain pincement, sachant que j'étais la cause de cette brouille. Plus surpris encore je fus de la voir passer d'une expression assez heureuse a un rictus de mauvaise humeur soudain. Mais je contins tout signe apparent de réaction car ses yeux étaient déjà sur moi.

Au moment même ou son regard croisa le mien et tressaillit, je compris pour quelle faute elle sursautait intérieurement, me rappelant moi même a ce devoir qu'en homme bien éduqué, j'aurais du faire montre avant elle.
Alors qu'elle me donnait la révérence, elle se présenta en bonne et due forme, je pestais en moi même de n'y avoir songé. Ou diable avais-je ma tête ?

Crystal.. Tien, quel nom bien a sa place pour un joyau de ce type.

C'était fou comme je pouvais me sentir rustre a coté d'elle... Et ma jambe n'arrangeait rien a cela, car pour répondre a sa révérence, je ne pu que m'incliner avec raideur, incapable de me soulager de ma canne. Une fois courbé, je pris sa main et posais mon front fugitivement dessus, variante plus formelle du baisemain.


-Et j'en oublie surtout les miennes. Armédion Clisthène Duchestre, enseignant titulaire et membre du barreau de cette cité, pour vous servir, demoiselle. Notez que la "Simple" métisse que vous êtes est propre a provoquer l’émerveillement le plus extraordinaire, et cette Rose Éternelle, le contentement le plus complet.

Alors que moi je barbe des étudiants et des jury a longueur de journée. Belle ironie, mais pas moi qui vais m'en plaindre, vu ce a quoi j'ai eu droit.
Tandis que je me redressais, je retins une grimace de douleur. Bon, j'arriverais pas a tenir bien longtemps comme ça.
Lançant un piètre regard d'excuse a la Crystale, je demandais :


-M'excuseriez vous ?

Sans véritablement attendre de réponse, je pliais doucement une jambe et me posais a terre, ma robe sous moi et ma jambe blessée détendue.

-Ah la la. Je me sens bien misérable a être là, a terre quand je m'adresse a vous.

Non, en fait pas du tout. J'avais pas de chaise et pas vraiment de choix. Dans quelques secondes, ma main aurait commencé a trembler et j'aurais fini par tomber. Disons que je me contentais d'observer la politesse même si je doutais que cela la dérange véritablement.

J'en profitais pour me soulager de mon sac, le posant a coté de moi et je retirais mon épée de ma ceinture pour la faire reposer pointe contre terre et garde mon épaule. Comme a son habitude, en ville, le pommeau de ma lame brillait d'un éclat légèrement orangé, toujours aussi peu rassurant.


-En tout cas, mes compliments. Vous avez fait montre d'une adresse remarquable. Il est heureux que de tout les jours, j'ai choisis celui là pour sortir faire ma course, autrement j'aurais louper cette troupe et sa démonstration. Car je suppose que vous êtes ici de passage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Lun 28 Nov - 0:51

C'est avec raideur qu'il s'inclina et prit l'une des mains de la jeune femme pour y poser son front. Quelle étrange manière. Jamais on ne lui avait fait un baisemain aussi formelle que celui-ci. Peut-être que cet homme était un homme d'un naturel formel, qui sait?

-Et j'en oublie surtout les miennes. Armédion Clisthène Duchestre, enseignant titulaire et membre du barreau de cette cité, pour vous servir, demoiselle. Notez que la "Simple" métisse que vous êtes est propre a provoquer l’émerveillement le plus extraordinaire, et cette Rose Éternelle, le contentement le plus complet.

Alors qu'il se redressa, elle eut l'impression de voir une grimace de douleur. Peut-être n'était-ce que son imagination. Mais lorsqu'il lui jeta un regard d'excuse en lui demandant si elle l'excuserait, on aurait peut-être pu voir des points d'interrogation dans son regard. En ouvrant la bouche pour répondre, Armédion s'assoit au sol, pliant doucement sa jambe, ce n'est qu'à ce moment qu'elle se rendit compte qu'il était blessé.

-Ah la la. Je me sens bien misérable a être là, a terre quand je m'adresse a vous.

Le sourire de Crystal n'avait toujours pas disparut, mais il fut tout simplement remplacée par un sourire emplit de tendresse. Il déposa son sac à côté de lui, retirant également son épée de sa ceinture pour mettre la garde contre son épaule. Pendant qu'il faisait cela, la jeune métisse s'assoit sur ses genoux au sol et déposa la camélia sur ses cuisses.

-En tout cas, mes compliments. Vous avez fait montre d'une adresse remarquable. Il est heureux que de tout les jours, j'ai choisis celui là pour sortir faire ma course, autrement j'aurais louper cette troupe et sa démonstration. Car je suppose que vous êtes ici de passage ?

- Merci bien et...Oui, nous ne sommes que de passage comme d'habitude. Nous voyagions de ville en ville pour montrer au monde nos spectacles et notre talent. Cela fait près de neuf ans que je voyage avec ma nouvelle famille et j'ai toujours adoré faire cela. Danser, chanter, faire des acrobaties, je me sens si bien lorsque je fais tout cela! Je me sens comme chez moi, même si je n'ai plus de réel chez moi...

Lorsqu'elle parlait, elle semblait si pleine de vie malgré les malheureux évènements qui avaient troublés sont enfance. Mais on aurait presque dit qu'il y avait une petite pointe de tristesse dans sa dernières fois, comme si ça lui rappelait de mauvais souvenirs qu'elle aimerait bien oublier. La jeune femme secoua légèrement la tête de gauche à droite et de droite à gauche ce qui fit virevolter un tout petit peu sa chevelure de feu. Elle devait chasser ses souvenirs pour le moment. Ses yeux émeraudes se posèrent alors sur la jambe blessé d'Armédion.

- Mais au fait.. Qu'est-il arrivé à votre jambe si ce n'est pas trop indiscret? dit-elle en penchant légèrement la tête sur le côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Lun 28 Nov - 12:12

Une orpheline déracinée...

Diantre ciel, les attirais-je ? Déjà l'autre qui avait vu sa mère et sa soeur se faire enlever, maintenant elle... Le monde était-il si triste ? Ou était-ce un soin tout particulier que l'ordre des choses m'infligeait ?
Enfin, au moins celle la rayonnait. Elle semblait s'en être accommoder a merveille, même si elle semblait l'évoquer avec un brin d'amertume.

Mais le plus surprenant la dedans restait qu'elle venait de se dévoiler en partie a moi, un parfait inconnu.. On a beau très bien se remettre d'un drame familial, pas pour ça qu'on le balance au premier venu. Enfin, il me semble.. Moi je n'allais pas dire a l'envie que j'étais celui qui avait fait condamner sa femme a mort..

Lui offrant un sourire assez peu convaincant, ma voix se fit entendre, pleine de douceur cette fois, comme un écho de Compassion elle-même :


-Vous semblez avoir admirablement surmonté ce choc.. Diantre, quelle force morale vous devez avoir.. Enfin, laissons cela, je suis vraiment navré de vous avoir remis et fait évoquer des souvenirs qui ne doivent en rien être agréable. Puissiez-vous, en tout cas, vous plaire mille ans encore dans cette troupe.

Loin de parler de notion de temps, ce "mille ans" était une formule, un symbole humain (pour nous pour lesquels le temps vient souvent a faire défaut), signifiant a peu de chose prêts "le plus longtemps possible" si ce n'est "pour toujours".
Saintes étoiles, cette fille était réellement surprenante. Si.. Vivante.. Si.. Radieuse. Était-ce moi qui côtoyais trop peu le soleil pour être surpris ainsi lorsque ses rayons arrivaient a ma vue ?
Certes, je n'avais pas les fréquentations, fait de mon métier, les plus agréables. Mais tout de même..
Était-ce une détermination a construire une vie malgré ses soucis passé qui lui donnait cette force vive et cette aura ? Fichtre, il fallait admettre qu'a coté d'elle je me sentais bien gris, terne.. Vieux, même.

Puis elle s’intéressa a ma jambe, ce qui m'arracha un petit rire sec.


-Cela n'a rien d'indiscret, rassurez-vous. Ca m'est arrivé dans l'exercice de mes fonctions. Une arrestation un peu brutale a Astre avec un bonhomme un peu turbulent. Enfin, je marcherai normalement d'ici peu.

"Un peu turbulent".. Doux euphémisme quand on sait que ce forcené de chasseur de prime avait été a deux doigts d'avoir ma tête et que cette dernière n'était sur mes épaules que parce qu'il avait commis une grossière imprudence..
Je frissonnais un instant, songeant a toute les fois ou j'avais frôlé la mort, sentant en moi l’inquiétude de laisser la fille sans père après l'avoir en plus privé de sa mère. Avais-je seulement le droit de trépasser ?
Portant une main a mon épaule, massant doucement cette dernière, je finis par me dire, sombre, que cela ne dépendait hélas plus véritablement de moi.
Grimaçant un peu tristement, je concluais :


-Mon tibia ressemblait plus a un jeu d'osselet qu'a un os entier.. Et il se ressoude bien longuement pour une personne qui a l'habitude d'être aussi active que moi !

Je retirais aussitôt cette main de mon épaule, songeur. Puis je préférais changer de sujet. Outre mon tibia et ma maladie, je pouvais faire un énorme laïus sur mes blessures et en plus d'être parfaitement inintéressant, ce serait pour moi extraordinairement déprimant. C'est suffisamment dure et dangereux de faire le métier que je fais dans la façon dont je le fais, autant, donc, ne pas remuer le couteau dans la plaie.

-Dites.. Je ne vous garde pas loin de votre troupe ou de vos obligations au moins ? Ils ont l'air en pleine célébration, et je note que par ma faute, vous manquez a l'appel. Je m'en voudrais de vous retenir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Lun 28 Nov - 23:33

-Cela n'a rien d'indiscret, rassurez-vous. Ca m'est arrivé dans l'exercice de mes fonctions. Une arrestation un peu brutale a Astre avec un bonhomme un peu turbulent. Enfin, je marcherai normalement d'ici peu.

Heureusement qu'il n'avait rien de bien grave, car Crystal aurait été bien triste s'il aurait finit ces jours en marchant avec une canne, lui qui paraissait si jeune... Quelle drôle de fille vous direz! Elle s'inquiète même pour un inconnu, c'est la meilleure ça! En faite, la jeune femme à toujours été inquiète pour les autres et elle les fait même passer avant elle-même. Suivant du regard la main qu'il portait à son épaule et qu'il massait doucement, elle se résigna à lui poser une question et l'écouta silencieusement.

-Mon tibia ressemblait plus a un jeu d'osselet qu'a un os entier.. Et il se ressoude bien longuement pour une personne qui a l'habitude d'être aussi active que moi !

Il retira aussitôt sa main de son épaule et changea de sujet:

-Dites.. Je ne vous garde pas loin de votre troupe ou de vos obligations au moins ? Ils ont l'air en pleine célébration, et je note que par ma faute, vous manquez a l'appel. Je m'en voudrais de vous retenir..

Aussitôt dit, la jeune femme se retourna vers les membres de la troupe. Elle y vit Mikie, sa mère adoptive, entrain de rire et de s'amuser avec les enfants. Le frère de Mikie racontait de vieille anecdote sur son enfance à Kaestrale. Ça lui faisait chaud au coeur de voir sa mère être si heureuse. Sauf que, contre toute attente, elle se retourna vers l'homme et lui répondit:

- Oh, ne vous en faites pas pour cela! Si nous sommes venu ici, c'est pour permettre à ma mère de revenir dans sa ville natale. Nous avions pas prévu de donner de spectacle ici au départ, mais étant donné que nous étions dans le coin, nous en avons profiter. Alors, je suis libre toute la journée!

À peine eut-elle le temps de dire cette dernière phase que les enfants de la troupe se précipitèrent vers elle en disant «Crystal! Crystal! Jongle pour nous!» Ne pouviant pas refuser, elle regarda Armédion et haussa les épaules avant de se lever. Elle avertie alors les enfants que le jonglage n'était pas sa spécialité, mais ils insistèrent tellement qu'elle cèda. La jeune métisse commença alors avec une balle, puis deux, trois, quatre... Jusqu'à ce que Elros pointe son nez et se plaça devant elle. Il lança alors les balles à Crystal, mais il les lança tellement loin qu'elle devait reculer pour les attraper. On aurait dit qu'il voulait se venger pour le coup de la camélia. En parlant de la camélia, celle-ci était tombée au sol au moment où la métisses'était levée. Elle recula tellement loin qu'elle ne vit pas la fontaine qui se trouvait un peu plus lon et c'était le but que voulait faire Elros: faire tomber Crystal dans la fontaine. Ce n'est qu'à la dixième balle qu'elle tomba dans la fontaine, les balles revolant partout dans l'eau et sur la terre. Les enfants se mirent à rire et le Rinoral partit tranquillement, laissant une pauvre femme assise et complètement trempe dans la fontaine. Lorsqu'elle se redressa, ses cheveux et sa robe collèrent à sa peau et on ne pouvait presque plus voir ses magnifiques prunelles d'émeraude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Mar 29 Nov - 0:12

Libre toute la journée.. Eh, moi pas.. Et elle non plus, visiblement, et pour les même raisons que moi il semblerait : des enfants.
Amusé, je regardais la ribambelle de gosse lui demander de jongler, avec insistance. Elle me lança un regard signifiant clairement "Désolé, priorité absolue".
Moi même n'étais pas mécontent du spectacle. Surpris dans un premier temps par le nombre de balles, et surement un peu admirateur, amusé ensuite par l'intervention, et étonné enfin lorsque je remarquais la fontaine.
Je me tournais vers le Rinoral qui ne semblait pas franchement décidé a s'arrêter en si bon chemin. Vengeance ?
En tout cas, je récupérais d'un geste discret la camélia, attendant patiemment que le destin forcé par Elros fasse son oeuvre.

Bien sur, ce qui devait arriver arriva, et Crystal finit très vite par faire un tour dans la fontaine. De bon coeur, je partageais le rire communicatif des enfants. Je commençais a me lever a peu prêts au même moment qu'elle. Sauf que moi, je retombais a terre, parfaitement déstabilisé, immobile.
J'avais été éduqué par un paysan de nature, même si lettré au fond. Cela sous entendait une éducation stricte et le respect parfait de certaines valeurs fondamentales.

Autant préciser de suite qu'une femme dans une robe mouillée, c'est a dire parfaitement moulante et a la décence assez discutable ne faisait pas partit de mes canons d'éducation. Mais malgré tout, sur l'heure et dans l'instant, ne pas voir ses yeux, je m'en foutais royalement. Tout ce que je peu dire, c'est que l'espace d'un instant, les miens voyaient..

Bien sur, je fus immédiatement rappelé a l'ordre par cette petite voix qui me remis sans ménagement dans le droit chemin, "trop tard" ai-je envie de dire... Je repris mes esprits et portais un regard plus pratique cette fois. J'avais été surpris et ma réaction était assez.. normal pour un mâle diront nous. Sauf que j'avais un sens de l'éthique stricte, et je doutais que le badaud lambda le partage et se reprenne aussi vite.

Je me relevais lentement, m'appuyant sur ma canne et ramassais mon épée, sans la ceindre cette fois, puisque, prenant soin de regarder ailleurs, je retirais ma robe, demeurant pour ma part dans mes habits de lin blanc, simples mais de loin suffisant pour moi.

Avançant en claudiquant, je portais ladite robe sur le bras en regardant ses.. Oui en fait non, il valait mieux regarder les miens, de pieds. Une fois face a elle, je m’intéressais soudain a l'inscription sur une porte, juste a ma droite, tournant complètement la tête. Lâchant mon épée reposant ma canne sur mon bras et cessant de m'appuyer sur ma jambe blessée, j'étendis largement ma robe devant elle, de mes deux mains, la lui présentant, en bafouillant.


-Euh.. Ah.. Enfin... Que.. Ahem.. Ca va ? Pas de mal ?

Je me raclais la gorge, rouge pivoine, bien décidé a regarder ailleurs (et dieu sait que c'était dur pour le coup).

-Je veux dire, prenez.. Hom. Euh.. Ma robe, oui, prenez ma robe en attendant de.. Euh.. Oui, voilà, de vous sécher !

A terre, mon épée lançait un éclat rouge/rosée, faisant échos a des pensés coupables et un souvenir visuel que je tentais de chasser de mon esprit.
Je fermais les yeux en me mordant une lèvre. Armédion, bougre d'idiot ! Ah il est beau l'héritier des Duchestre, réduit ainsi par une tenue maniérée !
J'avais honte, j'étais surtout atrocement gêné.. Oui, mais envers et contre tout, malgré ma retenue et mes principes, cette lèvre pincée, elle ne pouvait s’empêcher de sourire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Mar 29 Nov - 1:41

Les cheveux devant ses yeux, Crystal ne vit pas arriver Armédion et encore moins ce qu'il regardait. Enfin bon.. Elle n'avait pas vraiment envie de le savoir non plus. Juste le fait d'être complètement trempée était déjà assez gênant. Elle finit par sortir de la fontaine et pencha la tête par en avant pour tordre sa chevelure. Elle entendit un bruit métallique, comme si une épée tomba au sol. Lorsqu'elle vit finalement la robe bleu sombre, sa tête se redressa et elle replaça ses cheveux à leur place pour qu'elle puisse voir.

-Euh.. Ah.. Enfin... Que.. Ahem.. Ca va ? Pas de mal? dit-il en bafouillant

Crystal se mit à rire légèrement gênée. On dirait qu'ils étaient tout les deux mal à l'aise par cette chute dans la fontaine.

-Je veux dire, prenez.. Hom. Euh.. Ma robe, oui, prenez ma robe en attendant de.. Euh.. Oui, voilà, de vous sécher !

Sans attendre, la jeune femme prit délicatement la robe dans ses mains et l'enfila. Elle regarda alors le visage d'Armédion et elle vit que ses yeux étaient fermés tout en se mordant une lèvre, mais surtout elle put y voir un sourire. Toujours mal à l'aise, elle se pencha et prit l'épée qui était au sol dans ses mains, mais lorsqu'elle voulu la prendre, elle se brûla les mains et la laissa retomber au sol. Elle se redressa brusquement et regarda ses mains avant de les cacher derrière son dos.

- Mer.. merci.. pour la robe...

Son regard regardait ailleurs. Le malaise se lisait clairement dans son regard et ses joues empourprées n'aidaient pas non plus. Dans son dos, ses mains lui faisaient légèrement mal et la jeune femme se demandait ce qui s'était passé avec cette arme. Habituellement, les épées coupent, elle ne brûle pas à ce qu'elle sache. De son côté, Elros semblait rire au fond de lui. La bête s'éloignait tranquille des deux jeunes gens quand Mikie, qui avait vu toute la scène, se mit à rire plus loin. Il était rare, certes, que la jeune métisse se retrouve dans une telle situation surtout avec un homme. De plus, ce n'était pas la première fois qu'elle tombait dans l'eau, mais à chaque fois c'était la faute d'Elros. Mais qu'est-ce qui se passe dans la tête de ce Rinoral? Crystal se le demande bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Mar 29 Nov - 2:30

Je la sentais s' agiter, retirant la robe de mes mains, elle devait donc s'être vêtue.
Enfin, elle me remercia. J'ouvris donc un oeil, prudent de ce que j'allais voir lorsque j’entendis le bruit de.. Mon arme, tombant ?
J'ouvris immédiatement les yeux, alarmé, la regardant d'un oeil critique. Elle semblait surprise, et ses mains étaient nouées dans son dos.
Je la détaillais, cherchant des séquelles visibles du contact. Oui, celui qui m'avait broyé le tibia avait perdu contre moi parce qu'il avait saisis mon arme et que ça avait passé son esprit a la moulinette.

Autant dire que je n'avais absolument pas à l'esprit la minute passée, inquiet de sa santé seulement. Et le seul moyen d'en être sur, c'était de vérifier la brûlure. Non, je n'étais pas dupe, si elle avait caché ses mains ainsi, ce n'était pas pour rien.

Doucement et lentement, je lui pris les mains et les tournais, paume contre ciel. Posant les miennes contre, je sentais la chaleur vive qui y résidait. Fort heureusement, ce n'était pas trop chaud. Je n'avais donc pas a m’inquiéter plus avant.

Soupirant, je commençais une phrase :


-Ouff.. Je suis des..

Puis je m'arrêtais, suivant son regard, la mort dans l'âme. La femme -Mikie- était littéralement en train de se tenir les côtes.. Voir le malaise semblait l'avoir beaucoup amuser, maintenant, de loin, elle me surprenait les deux mains dans celle de sa fille adoptive.
Comprenant l'étendue de la symbolique que j'offrais ainsi, je remis vivement ma main dans ma poche et l'autre sur la poignée de ma canne, plus rouge encore qu'avant..

Cependant, je plantais mes yeux dans l'émeraude de ceux de Crystal, laissant lire, malgré la situation, un air grave.


-Grace au ciel, vous n'avez rien -ou presque. Du reste, je vous pris de me croire quand je dis que je suis sincèrement désolé.. J'ai été surpris, et croyez bien qu'il n'est absolument pas dans mes habitude de.. Enfin, je vous demande pardon, vraiment.

Malgré mon regard des plus sérieux, le fait que nous soyons tout aussi rouge l'un que l'autre cassait un peu le ton solennel que j'aurais voulu avoir pour signifier d'une part mon inquiétude, d'autre part ma culpabilité.

Bon, cela a assez duré, il est grand temps de prendre congé.. J'ai assez détruit ma fierté et la sienne pour une journée.
Je fis un pas en arrière, tentant de m'incliner lorsque je posais le talon sur une des balles. Déséquilibré, je restais une seconde a chercher mon appuis avant de tomber sèchement a terre, brisant du même coup ma canne en essayant de me rattraper avec.
Je restais un moment a terre, sonné, me remettant de la désagréable douleur qui m'avait pris les lombaires sur le choc. Par chance, j'avais posé mon sac avant : mon violon n'aurait pas résisté a la chute.
N’empêche que lorsque je pu aligner deux mots, la première pensée qui me vint fut : si je chope ce Rinoral, je le tue !
J'avais l'air fin, moi maintenant, avec ma canne cassée. J'allais rentrer chez moi a cloche pied ?!

Serrant contre moi mon épée, j’évitais soigneusement de regarder Crystal qui devait être restée debout, devant moi. J'aurais sans soucis pu trouver quoi dire, conseil pour guérir ses mains efficacement -faut dire que les miennes avaient brûlé deux mois durant avant que je puisse manipuler cette arme-, continuer a me perdre en excuses.. Sauf que voilà.. D'un coté, la Mikie n'était pas remise de son fou rire; de l'autre, deux gros soucis.
Primo, j'étais face a la femme que j'avais observé a la dérobé cinq minutes plus tôt, et malgré des idées plus ou moins en place, je n'arrivais ni a me pardonner, ni a me remettre de ma honte (et donc de cette fichue rougeur !).
Secondo, elle était debout et moi assis. Elle pouvait marcher, moi je ne pouvais pas poser mon pied gauche a terre. Alors outre ma dignité que mon infirmité venait de balayer (le peu qu'il restait encore..) j'ai une révélation a faire..
Vous savez ce qui est pire que d'avoir violé sans volonté propre l'intimité d'une femme ? C'est d'avoir, par la suite, besoin de cette même femme..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Mer 30 Nov - 1:08

Trop surprise et gênée pour réagir, la jeune métisse laissa le jeune homme prendre doucement et lentement ses mains et les tourner paume contre ciel. Il mit alors les siennes contre. Les pomettes de Crystal, qui étaient déjà rouges, devinrent encore plus rouges même que c'était tout son visage qui prenait une teinte rouge. Soupirant, il commença une phrase:

-Ouff.. Je suis des..


Son regard fut attiré vers une voix féminine qui appartenait à sa mère adoptive. Celle-ci avait tout vu, bien entendu, et ne cessait de rire en se tenant les côtes. Le regard d'Armédion avait suivit celle de la jeune femme et tout deux étaient encore plus mal à l'aise. En tout cas, c'était le cas de Crystal si ce n'était pas le cas du jeune homme. Rapidement, il remit une main dans sa poche et l'autre sur la poignée de sa canne. Osant tourner la tête vers Armédion, celui-ci planta ces yeux dans les siens. Elle pouvait alors y lire un air grave.

-Grace au ciel, vous n'avez rien -ou presque. Du reste, je vous pris de me croire quand je dis que je suis sincèrement désolé.. J'ai été surpris, et croyez bien qu'il n'est absolument pas dans mes habitude de.. Enfin, je vous demande pardon, vraiment.


Un petit sourire, mélangé de malaise et de tendresse, apparut sur son visage lorsqu'il fit un pas en arrière pour s'incliner. Cependant, son sourire disparut bien rapidement quand il perdit l'équilibre à cause d'une vilaine balle. Sa canne se brisa en voulant chercher un appuis avant de tomber lourdement au sol. La main tendue, elle avait essayé de le rattraper, mais elle l'avait manqué de peu. Regard inquiet, elle le regarda, essayant de voir s'il s'était blessé. À première vu, on dirait que non. Serrant son épée contre lui, Crystal aurait presque crut qu'il évitait de la regarder. Elle lui demanda alors:

- Vous n'avez rien j'espère! Je m'en voudrais si vous aviez quelque chose! dit-elle en posant son regard sur la canne d'Armédion. Oh! Votre canne! Elle est... fichue...

Elle se mit en bonhomme, ramassant les débris de la canne. Ce n'est qu'à ce moment qu'elle se rendit compte que, était donné qu'il était privé de sa canne, elle devrait l'aider à marcher. Et dire que la journée ne faisait que commencer! En rougissant légèrement, elle déposa les restes de la canne et s'approcha de lui en disant:

- Venez, je vais vous aider à vous relever, dit-elle en se plaçant à côté de lui. Et puis.. Je pense que vous n'avez pas vraiment le choix si vous ne voulez pas rester au sol.

La jeune saltimbanque prit l'un des bras d'Armédion et le passa sur ses épaules. Mettant une main au niveau de sa taille, elle l'aida à se lever doucement, faisant bien attention à la jambe gauche de monsieur. Elle regarda alors autour d'elle et se demandait bien ce qu'elle pouvait faire de lui maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Mer 30 Nov - 15:01

-Oh, ce n'est rien, ça ira.. J'en ai vu d'autre, ne vous en faites pas.

J'avais essayé de me relever, sans résultats hélas. J'étais purement et simplement incapable de me mettre debout. Mes tentatives eurent pour simple résultat de faire virer au gris mes vêtements blancs
Ce qui n'avait pas échapper a Crystal, qui immédiatement me proposa son aide.
Bourru, je répondis d'abord :


-Ca ira très bien, ne vous en faites pas, je peux me débrouiller !

Chose bien sure fausse, je serais rester là a terre et aurait été réduit a ramper jusqu’à ce que quelqu'un me marche dessus sans faire attention.. Passant mon bras sur son épaule et le sien autour de ma taille pour me relever et me soutenir, elle prit la place de ma canne un moment. Puis elle sembla a cours d'idée.
Moi aussi en vérité, mais parce qu'en levant mon bras gauche, elle avait fait jouer l'articulation sur cette fichue tâcher noire, et que j'étais trop occupé a serrer les dents pour penser a autre chose.
Et quand bien même, voilà que je dépendais totalement d'une jeune fille a qui, en plus, j'allais imposer et ma présence.

Un tout petit plus plus grand qu'elle, je sentais ses cheveux mouillés encore, parsemant assez désagréablement ma gorge de goutte d'eau froides, manquant de me faire frissonner a chaque foi
s.

-Hmpf.. Vous avez raison, je n'ai pas franchement le choix. Mais ça me gêne vraiment. Le mieux serait de trouver une autre canne que je puisse me débrouiller seul, il est hors de question que je fasse de vous mon aide de marche, vous avez certainement mieux a faire.

J'avais déjà regretté, en arrivant a canne, que mon domaine soit en périphérie de la ville, je le regrettais plus encore maintenant que je n'en avais plus. Et avec tout ça, j'allais rentrer en retard.
Portant une main a ma ceinture, je palpais, blêmissant la maigreur de ma bourse. J'étais certes riche, mais j'avais une sainte horreur de l'opulence et avais pris suffisamment pour acheter mon violon, pas vraiment plus.
Toussotant, j'ajoutais :


-Ouais.. Ça ou une grosse branche a peu prêts droite, pour le coup, je serais pas compliqué.

Mon épée était trop courte et n'offrait pas la moindre prise correcte pour que j'appuis dessus. Plus rouge que jamais, je me demandais comment cette belle journée pouvait réellement virer ainsi ?
Le simple fait de récapituler me fis reprendre des couleur de gêne et de honte.
Mais je lâchais tout de même, amère malgré un léger sourire :


-Ca fait deux points pour le Rinoral.

M'arrêtant un moment, yeux dans le vague, je finis par éclater de rire, nerveusement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Sam 3 Déc - 21:27

-Hmpf.. Vous avez raison, je n'ai pas franchement le choix. Mais ça me gêne vraiment. Le mieux serait de trouver une autre canne que je puisse me débrouiller seul, il est hors de question que je fasse de vous mon aide de marche, vous avez certainement mieux a faire.

Hochant la tête, Crystal chercha dans sa tête qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire. C'est bien beau vouloir trouver une autre canne, mais de un elle n'avait pas d'argent sur elle, de deux elle était complètement tremper et elle ne voulait pas quitter le campement juste pour ça... Perdue dans ses pensées, elle fixait le vide.
Toussotant, il ajouta, la faisant sortir de ses pensées :

-Ouais.. Ça ou une grosse branche a peu prêts droite, pour le coup, je serais pas compliqué.

Une branche? Mais voyons! Marcher avec une branche, tout le monde le regarderait. Il n'était pas question pour elle de le laisser marcher avec une branche. Alors qu'il lâcha avec un léger sourire:

-Ca fait deux points pour le Rinoral.

Elle fut surprise de le voir entrain de rire. Soudain, une idée traversa sa tête. Doucement, elle s'avança avec Armédion vers la fontaine pour le faire assoir sur le bord. La jeune femme lui dit alors d'attendre et elle se mit à courir vers les roulottes. Elle questionna son "oncle" pour savoir s'il savait si ils avaient gardé la canne du matriarche. Tout deux se mirent alors à chercher roulotte par roulotte. Enfin, ce ne fut que dix minutes plus tard qu'ils trouvèrent la canne en chêne verni du matriarche. Toujours en courant, Crystal revint vers Armédion, légèrement essoufflé, et lui tendit la canne.

- Tenez. Cette canne appartenait au matriarche, mais maintenant qu'il n'est plus de ce monde, mon "oncle" a accepté de vous la donner. Prenez-en soin, dit-elle en souriant.

Après cela, elle alla s'assoir à côté de lui sur le bord de la fontaine et tordit à nouveau sa chevelure pour enlever le plus d'eau possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 32

MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   Lun 5 Déc - 12:22

Sans répondre, elle m'avait fait boitiller jusqu’à la fontaine ou elle m'assit, puis partit en courant vers le campement, me laissant là sans la moindre idée d'ou elle allait.

C'est fou ce que le temps parait long quand on a rien a faire et qu'on ne peut pas bouger.. Siffloter un air, regarder un nuage.. On essaie de s’intéresser a tout et a rien, mais rien n'est réellement divertissant, et au final, on s'ennuie a mourir.
Par chance, je savais que mon père était avec ma fille. Je pouvais donc rester ici.. Même si j'avoue que c'était plus malgré moi a présent.. Crystal me ravissait, réellement, mais je craignais que la solution qu'elle comptait m'apporter -si elle était bien partie dans ce but- ne soit bancale..

Et en un sens, je ne me trompais pas. Elle revint avec une canne en main.. Et quelle canne ! Magnifiquement taillée, vernie. Un monolithe de chêne, et sans doute issue du coeur d'un de ces arbres.. J'allais m’apprêter a m'insurger, mais deux raisons m'arrêtèrent..
La première ce fut la valeur sentimentale de cette canne.. Cette de l'ancien patriarche.. Et on me la donnait, a moi ? J'en avais le souffle coupé.
La seconde était plus terre a terre.. A faire le difficile, j'allais finir par devenir insupportable.. Et je n'était clairement pas en état de protester, même si c'eut été tout a fait justifié de refuser un tel honneur accordé au parfait inconnu que j'étais.
Je saisis donc la canne et commençais a jouer avec, découvrant son équilibre, sa prise afin de bien l'utiliser et n'avoir aucun heurts.
Ce faisant, je regardais du coin de l'oeil celle a qui je devais ce magnifique présent. Elle s'essorait les cheveux.. Encore une fois, je me dis qu'ainsi, elle était digne de ces statues de nymphes que j'avais étudier deux trois fois dans des ruines Sÿlan. Je secouais la tête, et me levais, passant a l'instant de vérité. C'était parfait ! L'appuis et la longueur étaient même meilleurs que la précédente.


- Ma Dame, je suis votre débiteur et celui de votre troupe. Je ferais au mieux pour me rendre digne de l'honneur que vous m'avez faits ! Jusqu'a ce que je vous le rende, bien sur.
Du reste, il me semble tout a fait justifié de songer a vous remercier pour l'aide exceptionnelle que vous m'avez accordé.. Dites-moi, combien de temps durant resterez-vous a Kaestrale, déjà ?


J'avais une petite idée sur la façon de montrer ma gratitude a la Rose Eternelle.. Voir pas forcément qu'une. Et je prenais le sujet très au sérieux, car voir des forain saisonnier s'arrêter et aider ainsi, de façon si spontanée et riche, un citadin parfaitement inconnu.. C'était digne des plus grandes éloges, et je tenais a ce qu'ils sachent combien je respectais et remerciais cette conduite. Je notais dans un coin de ma tête qu'il fallait, avant que je parle, aller parler a celui qui m'avait si gracieusement prêter ce bien.
Puis, plus pragmatique, je revins a Crystal, en manque de conversation, je me rassis et demandais :


-Sinon.. Vos mains ? Ca va mieux ?

Après quoi, je me relevais, pas assez a l'aide et allais chercher ma sacoche que j'avais laissé a terre pour revenir auprès d'elle, le regard vague.

-Alors, que pensez-vous de la belle Kaestrale aujourd'hui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et comme il faut savoir donner le la.. [Crystal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taraël :: Taraël (Territoire Connu) :: Plaine Steelis :: Kaestrale-