Elle est là, je la sens, l'Aéther se couvre de noirceur et de corruption.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivé au port

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 129

MessageSujet: Arrivé au port   Lun 5 Déc - 16:57

Ils étaient enfin arrivé dans l'immense port au bord de l'océan Egien. Encore un nouveau paysage que Newt n'oublierais pas. C'était vraiment impressionnant, elle du lâcher un "wah" pour réussir à accepter cette immensité qui se dressait devant elle. Là la différence entre le ciel et la surface de l'eau finissait par s'estomper à faire perdre la raison.

C'est géant.

Le pensant pour elle-même elle ne décrocha ses yeux de l'immensité bleue que pour voir ce qui causait autant de bruit.
L'agitation du port ainsi que la manière de faire et d'être des gens était aussi nouveau pour elle. C'était bruyant, tout allait trop vite pour elle, un mal de crâne était en train d'apparaître alors elle ferma les yeux et se concentra. Les rouvrant elle prit soin de ne pas porter son attention sur trop de choses en même temps. Commençant par se qui se trouvait sur l'eau, de grand bateaux étaient amarrés sur les quais. Beaucoup de monde s’affairaient autour d'eux, certains pour décharger d'autre pour faire le contraire. S'éloignant du rivage elle vu les entrepôts, de grands bâtiments de stockage. Plus loin encore elle vu les lieux d’habitations. Les rues grouillaient de monde.
C'était un endroit très "trop" animé. Elle n'en avait pas du tout l'habitude. La forêt était extrêmement vivante et beaucoup de choses si passaient mais l'atmosphère était moins oppressante que ce qu'elle avait devant les yeux.

Mais l'excitation que Newt avait pour son voyage ne faibli pas, ce demandant qu’elles rencontres elle ferait, ce qu'elle allait apprendre, ce qu'elle pourrait vérifier. Toujours avec cette impression d'y être obligée.

Elle se sentait donc plutôt bien et était prête à véritablement visiter cet endroit.

Cependant n'oubliant pas Meldrïan elle se retourna vers lui et le regardant droit dans les yeux avec le regard pétillant elle attendit sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mar 6 Déc - 22:32

La première pensée qui me vint en voyant cette immense ville fut : Diantre, qu'est-ce que c'est que ce foutoir ?
Des rues, des gens, des charrettes.. Ca allait dans tout les sens, ça chargeait, déchargeait.. Criait, hurlait.. Les rues étaient encombrées et la mer était pleine de navires..

Oh tristesse.. Contemplant l'un de ces grand bâtiment, je comptais qu'il avait bien fallu quoi... Quarante ? Soixante arbres rien que pour faire la structure de la coque ? Enfin, au moins ce n'était pas du gâchis.. Mais décidément, la mer, autant par sa conception que par la nature de ce qui voguait dessus.. Non, j'étais mieux les deux pieds sur terre, vraiment.

Encore que.. Visiblement, aux regards et admonestations qu'on me lançait, il fallait marcher d'un certain coté de la route, faire toujours attention a ne pas se faire écraser.. Ce bruit constant qui me remplissait la tête et me donnait des migraines..
Cependant, il fallait bien admettre que j'avais une certaine fièvre d'aventure, une envie curieuse de tout découvrir, quitte a en être dégoûté ensuite.

Mais il fallait bien dire que je ne me sentais pas très bien aussi.. En effet, si le vacarme me prenait les oreilles, j'étais grandement troublé par le léger murmure qui emplissait ma tête, seul vestige a peine relayé par ma lanterne de la grande communion avec Eliöl qui avant me prenait bien la moitié de mon attention.
Ce vide me donnait des vertiges. Oui, la nature a horreur du vide aux échelles macroscopiques. La transcription physique de ce symptôme était que j'étais un peu verdâtre.
Je savais que j'allais devoir prendre le temps de m'y habituer, de comprendre que la civilisation humaine et ses oeuvre (ici du moins) étaient trop superficiels pour combler ce manque et que j'allais devoir apprendre a vivre avec.
Toujours est-il qu'on devait se demander quelle maladie je pouvais bien avoir pour être aussi vert.. En vérité, ce n'était que ma magie troublée qui laissait deviner un peu de la couleur de mon feuillage.

Lorsque Newt se retourna, je lui rendis un sourire mitigé. J'étais content d'être là et de découvrir, je l'étais moins de découvrir cette ville là particulièrement.

Alors ? Le voyage vous plait ? Moi je le trouve on ne peut plus instructif !


Puis je me souvins d'un détaille propre aux bipèdes..

Au fait.. Vous devez avoir besoin de dormir, vous.. La logistique est-elle prévue ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mer 7 Déc - 0:04

Après lui avoir sourit Meldrïan lui demanda si elle appréciait le voyage ce qui lui fit se demander si elle avait bien fait de choisir cette ville comme première destination. Sa préoccupation était que on mai tournait au vert, pas que cela ne lui allait pas mais ce n'était pas un fait négligeable à la vue des passant qu'ils croisaient.

Et bien j'avoue que j'ai été un peu troublée par cet endroit, mais je ne suis pas mécontente d'y être.
C'est pour cela qu'elle accueilli joyeusement sa prochaine remarque.

Au fait.. Vous devez avoir besoin de dormir, vous.. La logistique est-elle prévue ?

Ah oui j'ai tout prévu, j’ai de quoi payer l'auberge il ne nous reste plus qu'a en choisir une et je ne serais pas contre un repas et une bonne nuit de repos.


C'est vrai qu'elle était un peu fatiguée surtout par le changement brusque de climat. Cela pourrait aussi servir à Meldrïan qui ne serait pas importuné par un curieux. Elle se mit donc à chercher une auberge. Elle vit un panneau qui en indiquait une au coin de la prochaine rue. Elle la lui indiqua et commença à se déplacer vers leur nouvelle destination.

Arrivé à l'auberge elle regarda autour d'elle et analysa. Une grande salle où se trouvait une dizaines de tables accueillant une poignée de clients assis sur des bancs. Au comptoir se trouvait une belle jeune femme qui servait un client en vin. Les voyants arriver et remarquant qu'ils n'étaient pas du coin elle passa de l'autre coté pour les rejoindre.

- Puis-je vous aidez mes chers amis voyageur? Nous servons un très bon vin ici et de très bon plats de légumes. Nos chambres sont aussi confortable et bien isolées du bruit de la ville.

Newt répondit pour eux sachant qu'à part communiquer avec elle il lui était difficile de s'exprimer.

- Bonjour. Merci à vous, je vous prendrais deux pichets de vin et deux plats de légumes alors. Pourriez-vous nous préparer une chambre avec deux lits séparés? Si vous avez bien sur.


- Je vous prépare ça, mais nous n'avons pas de chambre avec deux lits, par contre au troisième étage nous n'avons que deux chambre, elles sont sous le grenier. Je peux vous installer là c'est libre et vous faire une ristourne parce que vous m'avez l'air sympathique.

- Merci beaucoup. Alors nous nous installons.

Elle avait un grand sourire sur les lèvres puis elle l'effaça en allant s'assoir à une table vide, elle ne voulait pas trop montrer sa joie.
Après quelques minutes l'aubergiste apporta les plats et le vin avec un grand sourire et de la bonne humeur puis elle partit et passa une huisserie qui menait de toute évidence vers les chambres et les étages.
Finissant son analyse elle vu l'ouverture pour aller aux cuisines. Rien de plus à signaler sur l'agencement des lieux en eux-même. Cet endroit était vraiment très chaleureux.


[Si des choses ne plaisent pas je peux changer.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mer 7 Déc - 14:47

Payer ? Quel drôle de mot.. Il fallait dire que je n'avais jamais eu usage de quelconque marchandage ma vie durant. J'ai pris a la nature ce qu'elle voulait m'offrir, et il n'avait jamais été question de monnayer quoi que ce fut.
Du reste, la laissais s'occuper de tout. Je n'avais pas besoin de dormir, quand a manger.. Disons que j'étais capable de tenir assez longtemps sur mes réserves. Mais il fallait bien dire que les plaisirs de la table étaient toujours les bienvenus.

Je ne fus d'ailleurs pas déçu lorsque la tenancière nous parla de suite de plat de légumes. Loin d'être idiote, elle avait au moins reconnu que le grand type tout vert qui se baladait avec une lanterne dont la flamme était de la même couleur était un Illihane. En même temps, j'étais pas très discret..

Je ne parlais pas non, et Newt qui elle pratiquait cet art ne me laissais pas de temps. En effet, j'aurais pu objecter sur l’acquisition de deux chambres. Je ne savais certes pas ce qu'était le marchandage, mais prendre deux chambres, c'était un dérangement plus grand qu'une seule. Hors moi, je ne dormais jamais, je n'en avais pas besoin, je me demandais même si j'en étais capable. Quant à la pudeur.. Ma foi, les hormones ne circulent pas dans la sève, donc j'étais libre de toute gêne vis a vis de ça. Oui, oui, certaines prendraient ça assez mal, mais je me fiche pas mal de ce genre de détail.
Mais ma compagne de voyage parlait vite, et moi j'avais encore a l'esprit cette habitude de prendre mon temps, et a peine songeais-je a commencer une phrase qu'elle avait terminé de prononcé la sienne.
Je me gardais bien de le dire, mais l'idée de passer la nuit seul ne m'enchantais vraiment pas. Déjà que l'horizon était vide, ma tête l'était en plus, voilà que ma chambre allait l'être..
Bah, peut-être y aurait-il une plante en pot avec qui je pourrais converser..

Nous nous installâmes et on nous servis très vite. Je regardais Newt manger avec un léger sourire, puis m'attaquais joyeusement mais lentement a mon assiette, appréciant cette cuisine qui m'était nouvelle. La encore, je fis un effort sur moi même pour ne pas me demander comment ces légumes étaient devenus chaud.
La mer, je pouvais le supporter, le vide, aussi. Par contre, le feu.. J'aimais vraiment mieux ne pas y penser, faute de quoi j'allais devenir nettement moins gentil..

Mais passons ce détail pour nous arrêter sur un mot qui ne m'avait pas frapper sur le moment mais qui relevait lui même d'une grande découverte : le vin.
Entre deux bouchée, j'avais, machinalement, bu dans mon verre, pensant a un jus de raisin.. Sauf que l'alcool qu'on y ajoutait, lui, m'était totalement inconnu.
Mes yeux s'arrondirent tandis que je sentais le liquide s'éponger dans mon intérieur.
Je fis une grimace éloquente, sentant la substance faire réagir la moindre parcelle de mon corps.

La tenancière revint, me surprenant, elle finit par venir nous voir et nota d'une voix un tantinet amusée, en direction de Newt :


-Notez que je n'ai rien contre lui, il m'a l'air charmant.. Mais si vous pouviez dire a votre grand silencieux d'ami Illihane de se faire un peu plus discret, vous y gagneriez.. Y'a pas mal de personnes ici qui se sont fait dégager de la forêt par des gens de sa race, et ils l'ont mauvaises..

Sur ce, elle partit. D'un geste, je passai ma lanterne sous la table, réduisis mon bâton a un simple gland et fis un effort sur moi même considérable pour reprendre un couleur a peu prêts normale. Je n'étais pas plus tranquille qu'avant, mais Newt avait au moins eu raison sur le choix de cet établissement, il avait quelque chose de calme et d'appréciable.
Avec un petit rire nerveux, je lui pensais :

En y réfléchissant bien, je crois qu'il y a quelques visages familiers ici oui.. Deux ou trois bûcherons qui voulaient abattre certains de mes camarades.. Une chance que lorsque j'éconduis quelqu'un, je ne le laisse pas voir mon visage..
Au fait, chère amie.. Vous n'aviez pas besoin de me prendre une chambre ou un repas. Enfin, si j'ai bien compris la logique du mot "Payer", je vous redevable à présent ! Aussi, merci de l'attention ! Le plat est très bon.


Puis achevant un frisson de dégout, je terminais :

Par contre, vous pouvez prendre mon vin, si le coeur vous en dis..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mer 7 Déc - 20:07

Newt une fois servie était bien décidée à se délecter de ce qu'on lui avait apporté. Elle commença par le plat de légumes. Avant sa première bouchée elle sentit la chaleur qui émanait de sa cuillère, sur le moment elle se demandait vraiment si ça allait lui plaire. Mais elle l'avala et finalement c'était plutôt bon. Avant d'avoir fini son assiette elle sentit et goûta le vin. Son père lui en avait déjà parlé et lui avait déjà fait goûter "son élixir" qui pour lui correspondait au vin d'ailleurs. Sur le moment c'était doux et assez bon mais au bout de quelques gorgées elle sentit un léger changement dans sa température corporel. C'était très subtil mais ce breuvage avait l'air d'avoir des effets particuliers qu'elle n'avait pas vraiment l'air d'apprécier. Elle but cependant tout son verre tout en mangeant le restant du plat, après tout c'était quelque chose qu'elle voulait graver dans sa mémoire. Un souvenir de plus pour son voyage.

Lorsqu'elle avait commencé à manger elle s'était concentrée sur les goûts pour s'en rappeler, mais une fois chose faite elle reporta son attention sur son ami au moment où il but une gorgé du vin... au vu de la grimace qu'il fit il n'avait pas l'air d'aimer.

La tenancière revint vers eux et expliqua que l'apparence de Meldrïan pourrait être gênante car il se faisait beaucoup trop remarquer. Après cela il pris des dispositions pour améliorer cette situation et lui parla.

En y réfléchissant bien, je crois qu'il y a quelques visages familiers ici oui.. Deux ou trois bûcherons qui voulaient abattre certains de mes camarades.. Une chance que lorsque j'éconduis quelqu'un, je ne le laisse pas voir mon visage...


Cela amusa Newt, c'est vrai qu'il fallait rester prudent même si les gens pour l'instant avaient l'air sympathique.

Au fait, chère amie.. Vous n'aviez pas besoin de me prendre une chambre ou un repas. Enfin, si j'ai bien compris la logique du mot "Payer", je vous redevable à présent ! Aussi, merci de l'attention ! Le plat est très bon.
Par contre, vous pouvez prendre mon vin, si le cœur vous en dis..


C'est vrai que le plat est bon et pour la chambre rien ne m'empêche de lui demander de n'en garder qu'une pour nous finalement. On m'a beaucoup parlé des "coutumes" et j'ai pris suffisamment pour échanger contre des services, une chose que la forêt a encore de mieux, elle nous donne ce dont nous avons besoin alors que là il faut payer. Mais comme j'espérais ne pas faire mon voyage seule j'ai vraiment pris beaucoup beaucoup d'argent, certains étaient d'ailleurs des sacoches laissées par des gens lorsque mon père les avaient attrapé en train de blesser des arbres avec des couteaux.


Elle parlait doucement et tranquillement, mais elle avait plein de chose à dire, elle se força à ne pas trop penser pour se contenter de ne dire que l'utile. Mais ce ne serait surement pas toujours facile.
Et pour le vin elle pris le verre de Meldrïan l'approcha de son visage, se prépara à le boire et pris tout son temps pour le faire.

Une fois fini l'aubergiste vint débarrasser la table, Newt en profita pour lui demander d'enlever une chambre, ce qu'elle fit avec plaisir. Newt aurait bien demandé qu'elle reste pour discuter et parler de l'endroit où ils étaient mais elle était fatiguée et l'alcool lui montait unpeu à la tête. L'aubergiste du s'en rendre compte parce qu'elle proposa de montrer la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mer 7 Déc - 21:59

Tien, je l'aimais bien son père. Les illihanes avaient pris l'habitude de devenir assez doux, et perdaient souvent de vue les actes qui s'imposaient quant on venait dégrader notre beau et inviolé foyer. Savoir qu'on savait encore bouter hors d'Eliöl les inconvenants.. Quelle joie !
Cependant, je ne me serai pas attendu a ce qu'on leur fasse les poches en plus.. Mais bon, après tout.. S'ils aimaient payer, ces humains, un séjour dans la forêt et déranger un confrère, c'est sans doute hors de prix..

Mais le plus surprenant fut le gout de Newt pour le vin.. Quand je lui avais proposé ma coupe, c'était presque avec humour.. Mais quand je vis ses joues rougir et ses yeux perdre en vivacité, je commençais a me demander si ce n'était pas empoisonné comme liqueur.. Ou un truc du genre.. Mais bizarrement, elle semblait vraiment aimer ça.

Mais l'aubergiste sembla parler avec la voix de la raison, confirmant mon point de vue, quand elle nous fis remarquer, avec un coup d'oeil insistant a ma camarade, que notre chambre était prête. Allez savoir pourquoi, je sentais comme une certaine ironie dans sa voix, et son sourire malicieux me laissa perplexe.
Bien sur, je ne savais pas ce qu'elle pouvait deviner du fait que j'allais partager la même chambre avec une femme agréable a voir qui avait la tête embrumée par l'alcool. Pour ma part, je voyais la nuit se dérouler très simplement, j'allais m'asseoir dans un coin, écouter la lente respiration de ma camarade endormie, et réfléchir, méditer, retourner a l'état végétatif en attendant l'aube.

Je remerciais tout de même notre hôte d'un hochement de tête. J'approchais doucement de l'esprit de Newt pour lui faire remarquer que la tenancière l'avait pas forcément tout a fait tord, lorsque je rencontrais un mur étrange.. C'était comme si elle était dans une bulle.. J'essayais d'y entrer pour lui parler, mais a peine avais-je mis le nez dedans que je me sentis vraiment tout drôle. Je revins très vite dans mes pénates et, soupirant, j'élevais enfin la voix pour lui parler.


-Hom.. Newt.. Je crois.. Pom Hom.. Qu'il est temps pour vous.. Pom pom.. D'aller vous reposer... Hom.. La journée de demain.. Hom pom.. Risque d'être aussi longue et intéressante.. Pom.. Qu'aujourd'hui..

Les quelques personnes -tavernière comprise- présentes encore se retournèrent vers moi un moment, surpris d'une si étrange façon de parler. J'avais vraiment du mal a me débarrasser de ces "Hom pom" tant ils étaient une partie entière de mon langage d'arbre. Mais ils finirent par détourner les yeux, finalement peu intéressés.
Ne sachant comment réagir face a son état (c'était dire, je m'inquiétais pour elle alors qu'elle devait a peine avoir l'esprit embrouillé..), je lui proposais mon bras pour l'aider a se lever et monter dans sa chambre.
Restait a savoir si elle en avait envie. Le lieu se vidait, et elle m'avait semblé désireuse de s'entretenir avec notre hôte, le moment propice pour cela ne tarderait pas a venir.. Si elle savait encore aligner deux mots..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Jeu 8 Déc - 15:57

Elle était d'accord pour aller se reposé mais hésitait encore à demander quelques informations, cependant lorsque Medrïan se mit à parler elle se ravisa, il avait parfaitement raison.

-Hom.. Newt.. Je crois.. Pom Hom.. Qu'il est temps pour vous.. Pom pom.. D'aller vous reposer... Hom.. La journée de demain.. Hom pom.. Risque d'être aussi longue et intéressante.. Pom.. Qu'aujourd'hui..


Elle pris une minute pour elle avant de se tourner vers la tenancière.

- Dans ce cas nous vous suivons madame.

- Très bien venez avec moi... et moi c'est Shinea, comme vous êtes sympa vous pouvez m'appeler comme ça. Vous êtes d'étranges zigotos quand même tout les deux.
Voilà votre chambre les amis. Bonne nuit.


Tout en discutant avec les deux Illihanes elle les avait mené vers la chambre, arrivé devant celle-ci elle les laissa entrer se faire une appréciation et quand elle vu qu'il n'avait besoin de rien repartit à ces occupation de tenancière.

Pour Newt c'était la première fois qu'elle dormirait loin de son chez elle alors elle resta un moment debout à regarder la chambre, il y avait une grand lit avec sur la droite une petite table et à gauche une fenêtre. Un petit tabouret se trouvait aussi prêt du lit et dans le coin de la pièce une chaise. Elle déposa ses affaires sur le lit et regarda par la fenêtre. Il se faisait tard mes les gens étaient encore très occupés dehors. Puis elle pris note de ce que faisait son compagnon et s'assit sur le lit. C'était plutôt confortable et agréable, doux et moelleux. La couverture était très douce et le matelas bien rembourré. Ça changeait de ces hamacs de lianes et de feuilles ou de la mousse. Mais ce n'était pas la première fois qu'elle dormirait dans un lit.

Avant de s'endormir:

- Merci d'être venu avec moi. Bonne nuit.

Puis elle s'endormit et plongea dans le sommeil réparateur avant de se réveiller le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Dim 11 Déc - 1:13

Shinea. Tien, bien joli nom. L'ainsi nommée nous montra donc notre chambre. Assez sobre et simple, c'était parfait. Ni une ni deux, Newt s'assit sur le lit, montrant son évidente fatigue. Et il lui en fallut peu pour sombrer dans un paisible sommeil.

Merci de m'avoir accepté. Sans vous, j'en serais sans doute pas là. Bonne nuitée.

Je la regardais dormir un moment, puis, rassuré, je sortis et descendis. Je passais devant Shinea, inclinant la tête, puis ouvrit la porte de la taverne et restais un moment devant. J'avais ma lanterne a la main, et je scrutais le ciel.
Pff.. Quelle tristesse.. L'abondance de cheminée et de fumée vidait même le firmament.. Oh, on voyait encore les étoiles, mais rien qui ne soit comparable au spectacle que l'on pouvait admirer depuis le sommet des arbres de chez moi..
J'avisais les "survivantes", cherchant conseil dans cette nuit.. Mais je ne trouvais que ce sentiment de vide qui me poursuivait.. Même la voûte céleste semblait m'abandonner.


-Même un Illihane peut attraper froid, vous devriez rentrer, l'ami.

C'était Shinea, mais cependant, je ne me retournai pas de suite, glacé jusqu’à la sève par se crépitement. Je fis quelques pas en demi tour pour constater qu'elle était a deux doigts de fermer, que la taverne était éteinte et que par conséquent.. Elle avait une torche dans la main.
Je reculais d'un pas, levant une main effrayée tandis que mes yeux se remettais de la peur, agressifs désormais.
Elle recula, surprise et elle-même intimidée, elle finit cependant par baisser sa torche, puis, comprenant pourquoi j'avais aussi mal réagit, la jeta.
Rassuré, je sortis de ma manche ma résine de Lune qui se mit a briller, nous éclairant.


-D'étranges zigotos, vraiment.. Allez, rentrez ou je vous fait passer la nuit dehors.

J'inclinais a nouveau la tête et passais a coté d'elle, rentrant. Je n'avais de toute façon plus rien a faire avec ce ciel incomplet..
Au passage, je levais a nouveau la main, lachant quelque chose sur la tête de la tenancière. Lorsque cette dernière jeta un coup d'oeil a sa glace, ne pouvant trouver ce que c'était avec sa main, elle poussa un hoquet de surprise et ravissement.
Pour la remercier, j'avais lancé une petite graine dans sa chevelure. Il s'agissait d'une de mes rares expériences, une fleure hybride qui avait la résistance d'un perce neige, mais aussi de large pétales violettes qui accompagnaient avec grâce sa chevelure.


-Merci beaucoup !

-Hom.. Arrosez là... Pom.. Une fois tout les deux jours.. Hom pom.. Elle garde sa forme.. Hom.. Même l'hiver... Pom pom.. Du reste.. Vous n'avez pas a.. Hom.. Vous fendre... Hom.. C'est moi qui.. Pom.. Hom.. Vous suis redevable.. Hom..
Dormez bien.. Pom..


Je m'inclinais a nouveau et remettais ma résine dans ma manche et montais dans notre chambre, la laissant se ravir de mon remerciement.
Je fermais la porte sans un bruit et m'agenouillais, dans un coin ce la pièce puis fermais les yeux. Une douce lumière verdâtre dansait dans la pièce tandis que moi, je méditais, hors du temps et de l'espace, oubliant mon environnement pour n'être qu'un avec la nature que j'étais moi même.
Pour moi, cet instant ne dura qu'un fragment de seconde. Mais je sentis tout de même l'esprit de Newt s’éveiller non loin du mien qui veillais, signalant que la nuit s'était achevée.

Bonjour chère amie. Bien reposée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Dim 11 Déc - 20:16

Se réveillant elle resta quelques secondes encore endormie mais répondit tout en s étirant.

- Oh oui j'ai bien dormit merci.

Elle se redressa et se retrouva donc assise. Elle était en super forme. Elle pris un morceau de pain qu'avait préparé ça mère, extrêmement nourrissant et délicieux. Elle le cassa en deux et se leva pour se diriger vers son ami.

Tu en veux un bout? C'est ma mère qui les prépare, il m'en reste encore plein surtout qu'une bouchée suffit.

Elle lui tendit tout en mangeant le sien. Puis après qu'il ai accepté ou non ce pain elle alla récupérer son sac en défroissant un peu sa robe. Elle passa devant la fenêtre avant d'ouvrir la porte de la chambre. Juste à côté un seau d'eau avait été déposé pour permettre de se débarbouiller un peu, elle était claire et fraîche, Newt le prit et revint dans la chambre le poser sur la petite table et pris de l'eau dans se main pour se rafraichir. Elle en bu un peu elle était très bonne.

Un peu d'eau?

Elle s'essuya avec un des ses mouchoirs. Newt était prête pour une deuxième journée de découverte. Arpenter la ville discuter, demander comment se passait les choses ici, se familiariser un peu plus avec le bruit.

Nous voilà à notre deuxième journée de visite du monde. Je suis prête pour visiter la ville.

Elle piocha dans sa petite bourse son moyen de paiement pour Shinea, elle le lui donnerait en descendant. Elle espérait bien parler avec elle cette fois pour obtenir des informations et anecdotes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Ven 16 Déc - 17:28

[Désolé, surcharge de boulot la dernière semaine, j'ai commencé ce RP 10x, j'ai pas eu le temps de le finir une seul fois avant maintenant.. ><]

Tant mieux.

Je la regardais s’éveiller, doucement, en s'étirant. J'avais souvent remarquer la chose, mais quelque soit l'âge, lorsque le bipède avait l'occasion de sortir du lit a son rythme, il avait systématiquement un comportement que j'aurais, moi, semi arbre, jugé de "mignon". Bailler, s'étirer, flâner au lit, avec des petit yeux.. Pour moi qui ne dormais jamais, je trouvais cela atrocement amusant et véritablement adorable.
Puis elle pris ce qui sembla être son petit déjeuner : un bout de pain.
D'ailleurs elle me proposa un morceau de sa miche, chose a laquelle je répondis en sortant mon propre pain de mon sac. Le mien était beaucoup plus sombre puisque cuit non pas avec du feu, mais avec une lumière de Lune. Un petit secret de gardien des sylves.

Ce serait avec joie, mais a la seule condition que vous acceptiez de goûter le mien.

Je cassais ma miche et en posais un bout sur sa table de chevet avant de goûter son pain.
C'était.. Étrange. Je ne mangeais d'habitude jamais d'aliments cuits par le feu.. Et il fallait admettre que c'était vraiment bon !
Dommage que le bout qu'elle m'avait donné soit déjà a moitié engloutit, j'aurais volontiers rajouter de mon miel dessus. Refusant l'eau, je la remerciais.

Merci bien ! Lorsque nous rentrerons, il faudra que je fasse un crochet par chez vous, dire a votre mère combien elle cuisine bien !

Lorsque compris que Newt était prête, je sautais sur mes pieds et fit tomber un gland de ma manche jusqu’à ma main, ce dernier se mua en la grande racine familière qu'était mon bâton au bout duquel j'accrochais la lanterne.

Et moi a vous suivre. Je sens venir une nouvelle journée intéressante. Mais ne devrions-nous pas prendre congé dans les formes de notre hôtesse ?

A vrai dire, je comptais m'excuser pour ma réaction d'hier soir.. Malgré ma frayeur, la plus apeurée des deux avait sans doute du être elle..
J'ouvris donc la porte, laissant le passage a Newt en remarquant au passage un certain raffut au premier. Tien, des clients matinaux. Une désagréable odeur de cuisine me fit également noter que notre tenancière avait allumé les fourneaux..
Je poussai un grognement assez significatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Ven 16 Déc - 19:46

Meldrïan sortit aussi un morceau de pain, elle trouvait qu'il avait une drôle de couleur. Mais lorsqu’il lui en proposa un morceau elle l'accepta avec joie et le mangea. Il était bon avec un goût particulier. Puis montrant qu'il avait aimé la préparation de sa mère il lui parla déjà du retour.

Ce sera avec joie que je vous conduirait auprès d'elle pour la féliciter.

Puis Meldrïan confirma qu'il était prêt à suivre la jeune Newt et lui ouvrit la porte. Elle passa son seuil avant de lui répondre.

Je pense que nous pouvons lui parler avant de partir, elle a été très gentille avec nous alors peut être qu'une bonne discussion nous mettra en forme. De toute façon j'aimerais bien lui demander les beaux coins à visiter et les coutumes des gens d'ici. Montrant ce qu'elle avait dans la main. Et puis il faut que je lui donne ça.

Ça sentait déjà la cuisine, mais étrangement cela barbouilla un peu Newt, elle aurait préféré une odeur plus sucrée et plus douce, mais un reste de plat de viande certainement servit après leur arrivé laissait échappé une petite odeur désagréable. Mais celle ci partit vite lorsqu'ils arrivèrent en bas dans la grande salle, des croissant étaient en train de cuire, ça avait l'air très appétissant et Newt retrouva un appétit qui aurait du être comblé avec le bon pain qu'elle venait de manger. Mais curieuse elle s'approcha du bar.

- Bonjour Shinea. Ça sent drôlement bon ce que vous cuisinez.

- Ah bonjour ma petite. Ce sont des croissant, je vous en met pour la route?


- Je veux bien oui s'il vous plaît.

- Bien j'ai un peu de monde là, allez vous installer je viendrais vous voir dans cinq minutes pour vous apportez ça.

- D'accord merci. Vous pourrez restez avec nous pour discuter?

-Bien sur.

Elle avait remarqué la jolie fleur qui se trouvait dans ces cheveux, vraiment un magnifique ouvrage de la nature. Elle regarda Meldrïan en pensant très fort qu'il n'y était pas pour rien. C'était peut être un sentiment mal placé que celui de pensé que seul ceux vivants dans Eliol était capable d'une telle sensibilité simplement sublime. Bien sur c'était faux, car il y avait bien d'autres lieux qui avait une flore particulièrement belle et puis même si cela déplaisait à certains, quelques ouvrages amenaient le respect et l’admiration même si cela avait au préalable dénaturé la vie qui se trouvait sur ce lieu.

Elle est très jolie avec cette fleur dans les cheveux notre charmante hôte. On s'assoit ici?

A l'attention de son ami, elle avait pointé une table vide et tranquille avec suffisamment de place pour quatre. Ce rappelant de son grognement en ouvrant la porte elle continua a discuter avec lui.

Au fait c'était pour l'odeur ce grognement tout à l'heure?


Lui laissant le temps de répondre avant de poursuivre.

Le croissant te donne t-il envie? J'en ai pris pour gouter, j'espère que nos estomacs supporteront les spécialités locales parce que personnellement j’aimerai bien en gouter un bon nombre. Sauf l'odeur d'animal grillé, c'est assez dérangeant comme odeur.


Pour ne pas dire que tuer ce qui aurait pu être un des ces amis la dérangeait bien plus. Mais chacun avait ces manière de vivre.

Shinea arriva.

- Alors mes mignons, voilà pour vous, deux bon croissant bien chaud.


- Merci. Tout est chaud chez vous?

Bien que sa mère était friande de ce style de cuisine, très peu de fois Newt avait mangé chaud. Elle avait eu aussi très peu de contact avec le feu et la seule expérience qu'elle avait eu était d'utiliser ses pouvoirs pour en arrêter un qui commençait dans Eliol, jamais elle n'a pu retrouver l'auteur de se trouble mais elle avait enterré le feu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mer 28 Déc - 12:25

Estimant que mon assentiment était évident, je ne pris pas la peine de lui répondre autrement qu'en hochant la tête, la suivant dans l'escalier avec mon bâton et ma lanterne. Bien sur, dès que Newt aperçu Shinea, elle s'avança vers le bar.
Je remarquais avec un certain plaisir qu'elle portait toujours la fleur dans les cheveux, signe qu'elle avait apprécié a la fois le geste et le cadeau. J'étais donc ravis.
M'inclinant légèrement, je la saluais donc, écoutant sans mot dire le verbe qu'elle échangeait avec Newt. Je n'avais pas envie de parler déjà, attendant qu'elle nous rejoigne pour fournir cet effort.

Je n'étais pas mécontent de m’éloigner du comptoir cependant? L'odeur et la désagréable chaleur des fourneau était bien plus forte a cet endroit là de la taverne, et me retrouver a une table était un véritable soulagement pour mes sens.
Lorsque Newt me parla de la fleur, je haussais les épaule, l'air vague, et finis par répondre seulement :

Ah, vous aussi vous trouvez ?

Puis je m'assis a l'une des places de la table désignée avant de songer a répondre a sa question. Oui, cette odeur, je ne l'aimais pas, car malgré la senteur de pain chaud, moi je percevais de mon sens olfactif la présence du feu dans ce qui semblait être pourtant un délice nasal pour les autres.

Oui, c'est une fumée cette odeur. Et aussi bonne soit-elle, une fumée provient d'un feu. Et je suis hautement allergique au feu..

Quant à sa seconde question.. J'étais tout aussi prêts a découvrir, seulement moi j'avais des impératifs gustatifs que je ne pouvais contourner.

Si on le laisse refroidir, pourquoi pas. Mais je suis extrêmement sensible a la chaleur. Je sais la sentir et l'apprécier autour de moi, mais pas en moi. Je suis de bois a l'origine, et je ne sais pas si je suis fais pour supporter des aliments chaud sans me retrouver un peu perturbé.

Et bien sur, a peine avais-je dis cela que Shinea était venus a notre table avec des croissants.. Chauds. Cela partant d'une bonne intention, je me contins et gardais un sourire avenant. Mais cette fumeur était a mon nez ce que le tabac était a celui d'un enfant.
Autant dire qu'avant d'y toucher, j'allais attendre qu'il refroidisse. Ce temps durant, elle répondit a la question de Newt :


-Eh bien il faut dire que la cuisson est devenu un peu une habitude chez nous.. D'autant qu'elle permet de transformer de la viande crue en un bon plat, ou de la patte en du bon pain.. C'est une grande avancée aussi bien d'un point de pratique, pour manger, que culinaire, pour apprécier ce qu'on mange.

Manger de la viande.. Là quand même.. Moi qui étais arbre, je n'avais jamais mangé que des minéraux et d'autre végétaux, mais jamais avant que ces dernier n'arrêtent de vivre et ne deviennent de simples sources de nutriments. Quant a la viande, je n'en avais jamais mangé avant qu'elle ne se cristallise et devienne une source non organique de nutriments.
Grognant, j'ajoutais pour Newt :

Que ne peuvent-ils se contenter de fruits et de légumes crus, dont naturel qu'il est si simples de contrôler..


Et je ne commentais même pas le fait de passer sa nourriture par le feu. Pourquoi ? Parce qu'au fond, je n'étais guère différent d'un gros légume conscient, et que je pouvais sans peine me dire que moi même je n'aimerai pas du tout être passé par le feu.
Je profitais donc de la question et de la réponse pour glisser finement mon avis sur la question du chaud :


-Hom.. Au fait, Shinea.. Pom pom.. Je suis désolé.. Hom Pom.. Pour hier soir... Pom... Votre torche m'a.. Pom.. Hom.. Un peu affolé.

A vrai dire, la dernière personne qui avait osé faire du feu devant moi, excepté Shinea, s'était pris une correction sévère. Violer ainsi Eliöl m'avait tellement énervé, en plus de l'effet que me fait toujours la flamme, que si je ne m'étais pas souvenus a temps de m'arrêter, je l'aurai purement et simplement tué, et pas de la façon la plus douce. A la place je l'avais balancé dans une rivière et avais veillé a ce qu'il dérive saint et sauf jusqu'a.. Ben jusqu'a cette ville en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Sam 21 Jan - 16:42

Que ne peuvent-ils se contenter de fruits et de légumes crus, dont naturel qu'il est si simple de contrôler..

C'est vrai que maintenant qu'il en parlait c'était quand même plus simple de prendre une fruit et de le manger directement que de préparer pendant un temps phénoménal un plat. Une perte de temps qu'elle pensait pouvoir se permettre, mais elle avait bonne espoir elle de vivre un paquet d'année de plus que les humains.
Meldrian continua cette fois à haute voix pour Shinea. Newt avait compris qu'il n'avait pas besoin de dormir, ce qui lui laissait évidement du temps libre pour se promener ou autre. Elle ne fit donc aucune réflexion sur ce qu'il lui dit.

- Je vais attendre un peu avant de le manger, qu'il soit plus froid, dit-elle en souriant. Sinon j’aurais bien aimé avoir votre avis sur ce qu'il serait intéressant de visiter ici.

- Ça n'arrête pas de bouger ici, vous pourriez commencer par aller au bord de la mer voir un peu tout ces bateaux. D'après un moussaillon qui est venue ici la nuit dernière il y en a un somptueux, signe que la personne est importante. Enfin de vous à moi, riche surtout.

- Un anakir?

- Je ne suis pas sur, mais c'est possible, il en a plein ici. Sinon il y a les docks que vous pouvez voir de loin, en général ceux qui charges et décharges ne laissent pas vraiment regarder, pour ne pas être gêné. Par contre il y a un spectacle de saltimbanques pas loin d'ici. Ils commenceront ce soir si vous êtes toujours dans le coin. Marcholi est un marin qui se trouve au bout gauche du port en sortant d'ici, il pourra vous faire faire un petit tour à prix d'or.


- Merci beaucoup.


Newt était toute excité par la journée qu'elle allait vivre, découvrant plein de chose. Après avoir attendu tout en continuant de discuter avec Shinea et Meldrian, elle mangea le croissant, c'est vrai que c'était très bon.
Après avoir remercié Shinea de lui avoir accordé du temps celle-ci repartit s'occuper d'autres client.
Voulant savoir ce qu'en pensait son compagnon elle lui demanda tout simplement où il aimerait aller et ce qu"il aimerait faire.

[désolée pour le retard]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Ven 27 Jan - 18:32

J'écoutais non sans intérêt ce que Shinéa répondait. La vie d'une forêt était quelque chose de plat. Un équilibre parfait qui avait ses rebondissement, mais qui d'une façon ou d'une autre, avait son inverse prêts a remettre la balance a zéro..
A l'entendre, au contraire, rien ici n'avait de définition, de loi stricte. Ces êtres étaient détachés de l'ordre de choses, sujets alors aux surprises, aux imprévus.. Un mode de vie curieux, intéressant, mais aussi dangereux.. L'excès mène a l'excès, et des lors que la balance penche trop d'un coté, l'action perd tout sens, et on sombre dans des travers dont on a pas même conscience..
Mais moi-même qui ne risquait pas d'échapper a cet équilibre, puisque j'en faisais purement et simplement partit, je pouvais aller et venir ici sans craindre de me perdre.. Enfin, au sens métaphorique du terme, parce qu'autrement, j'étais déjà purement et simplement paumé.

Paumé, mais toujours aussi motivé. Et lorsque Newt m'interrogea, je répondis avec enthousiasme :

Il est tant de chose a voir ! J'avoue cependant que les bateaux et la mer ne sont pas dans mes grandes attentes, mais je vous y suivrai si c'est votre volonté.
Mais j'avoue que cette histoire de saltimbanques est des plus intrigantes.. Qu'est-ce, au juste ?


Mais une chose me chiffonnait.. Acheter un croissant, d'accord, c'était logique.. Mais acheter un homme ? Là je craignais que ça ne m'échappe.. Ou alors je préférai ne pas comprendre, ce qui n'était pas forcément plus rassurant..

Newt.. Que pensez-vous qu'on puisse faire ici, avec de l'argent ? Je veux dire.. Quelle est l'étendu des possibilités? Vous croyez qu'ils seraient prêts a faire quoi pour ces petits cylindre dorés ?

L'idée simple qu'on puisse acheter des hommes -des consciences donc- était réellement inquiétante et troublante. J'avais une certaine appréhension a l'esprit. Je me rendais compte combien j'étais décalé ici. Bien sur, je ne renoncerai pas. Ma curiosité et ma tâche étaient plus trop importantes l'une et l'autre pour que je songe a renoncer.
Mais plus nous avancions, moins j'aimais ce que je voyais.. Oh, bien sur Shinea semblait être une personne remarquable. Mais dans sa taverne, il semblait avoir des êtres de d'extraction plus que douteuse, et en nombre majoritaire.
Profitant d'un moment ou l'on regardait ailleurs, je fit glisser le croissant dans mon sac, bien décidé a le manger, mais plus tard. Pour le moment, j'avais un doute qu'il convenait de clarifier au plus vite :

Nous devrions nous renseigner sur quel est l'état de la ville et des routes l'environnant. J'ai l'impression que l'homme est prêts a beaucoup pour l'or, et j'aimerai savoir si nous avons a craindre que certains aient plus d'estime pour votre argent que pour votre vie.

Pensais-je, serrant un poing qui marquait une certaine colère en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Dim 29 Jan - 17:23

Ce n'était pas étonnant que Meldrian n'était pas attiré par la mer, Newt n'allait donc pas faire cette découverte tout de suite, préférant donc attendre d'avoir déjà découvert cette partie ci de la terre elle se concentra sur les saltimbanques.

Ce sont des personnes qui se mettent en scène en dansant d'après ce que j'ai entendue.

Elle n'était cependant pas très sur de cette information, mais elle connaissait le mot spectacle, tant par les récits qu'elle avait arraché à ses amis Illihane que par ce que pouvait lui offrir la nature autour d'elle, n'était-ce pas en effet le spectacle le plus magnifique qui existait? Meldrian continua de s'adresser à elle et lui demanda ce qu'elle pensait pouvoir faire avec de l'argent. La question était bien sur pertinente pour des personnes comme Meldrian et Newt.
Réfléchissant un peu avant de répondre pour être sur de ce qu'elle pouvait faire avec son or et les pierres précieuses qu'elle avait sur elle.

Hum... je penses qu'on peut acheter toute sorte de choses, de la nouriture des vêtements, des objets. Mais aussi des services, comme euh... payer un guide pour découvrir la région, ou quelqu'un pour se protéger. Quand à ce que les gens serait prêt à faire pour ça... il est possible qu'ils aillent très loin pour en avoir.


Newt prit une mine déconfite, c'est vrai que c'était dur à admettre mais c'était surement un risque pour elle de se balader avec tant sur elle. C'était utile parce qu'avec une somme pareil ils seraient à l'abri du besoin et pourrait s'offrir le luxe de payer à peu près tout ce qu'ils souhaitaient. Cependant jetant soudain un regard autour d'elle, ce qu'elle voyait avait l'air bien moins appréciable qu'il y a à peine deux minutes. Les hommes qui trainaient ici lui firent avoir un frissons puis elle regarda Shinea qui la rassura profondément.
Meldrian continua.

Nous devrions nous renseigner sur quel est l'état de la ville et des routes l'environnant. J'ai l'impression que l'homme est prêts a beaucoup pour l'or, et j'aimerai savoir si nous avons a craindre que certains aient plus d'estime pour votre argent que pour votre vie.

Je suis parfaitement d'accord, lui pensa-t-elle avec beaucoup de sérieux, je n'ai pas l'intention de me faire tuer pour ça. bien sur je ne cris pas sur tout les toits que j'en ai et tout n'es pas rangé au même endroit. Mais mieux vaut être prudente, je vais vite fais demander à Shinea ce qu'il en est avant de partir d'ici. Je reviens.


Voyant qu'il serrait le poing elle reprit son sourire habituel et chaleureux, elle était vraiment ravie qu'il soit venue avec elle. Il était de bons conseils et son inquiétude pour elle était attachant.
C'est donc sans se montrer préoccupée qu'elle alla voir Shinea s'excusant de la déranger pendant une autre fournée de croissant et lui demandant s'il fallait craindre de se faire attaquer durant leur voyage ainsi que l'état général de la ville et des ses occupants. Elle s'enquit aussi de savoir s'il existait des endroit pour stoker les richesses et ainsi éviter de se faire dévaliser.
Revenant vers son ami.

J'ai demandé si nous avions des choses à craindre sans m'attarder sur ce que je possédais mais il est peu prudent en effet de se balader avec beaucoup d'or sur soit. D'après Shinea la ville est plutôt tranquille pour le nombre important de personnes qui s'y arrête mais cela arrive quand même assez souvent qu'on l'avertisse d'un larcin. Elle m'a aussi fait part que récemment un établissement avait été brûlé pour une vengeance... je ne comprends pas très bien. Mais d'après elle ce n'est pas le pire, sur les routes c'est plus dangereux. Mais elle m'a dis "toi faut que tu fasses attention et que tu te prennes une cape qui te couvre plus, tu es bien trop jolies pour ceux qui trainent sur la route". Ça non plus je n'ai pas compris. mais elle m'a assurée que les soldats de la ville faisaient ce qu'il fallait en général pour protéger les gens du coin.

Newt était contente aussi de pouvoir communiquer par la pensé, c'était un bon moyen d'éviter de se faire entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Mar 31 Jan - 11:40

De la danse.. Tien, ça c'était quelque chose qui, même sans en savoir grand chose, me plaisait déjà. M'était avis que ces saltimbanques sauraient avoir un certain succès chez moi. Et pour causer, a ma curiosité s'était mêlée, à présent, l'envie de les voir.

Cependant, je m'abstins de commentaire, pris dans une pensée beaucoup moins joyeuse et plus préoccupante. Cette histoire d'argent n'était vraiment pas pour me plaire, et la simple idée que ce soit pour ces bouts de métal qu'on puisse s'en prendre a ma camarade.. Diantre non, celui qui essayait allait sans aucun doutes tomber sur un os, et un gros, sur ma foi !
En tout cas, au vu de la fin de la pensée de la concernée, je compris qu'elle craignait exactement les même choses que moi.. Sa suspension laissait vraiment entendre le pire possible.. Et un coup d'oeil autour de nous savait aussi bien montrer le bon coté de ces endroits que les pires..

Je ne craignais pas vraiment pour moi. A la vérité, ces êtres ne disposaient pas des moyens de me détruire. Quant à me tuer, c'était proprement impossible. Mais j'avais peur que passer une épée a travers Newt suffise à lui faire passer l'arme a gauche, et ça, je ne le supporterai pas. D'accord, j'avais un point de vue assez pessimiste et une idée du future des plus négative sans que pour autant cela ne se justifie. Mais face a l'inconnu, être prêts au pire sait être un avantage et je tenais a en jouir de celui-là.
Aussi, avant qu'elle ne parte s'adresser a Shinea, je proposais :

Peut-être voudriez-vous que je prenne avec moi une partie de cet or ? Je ne crains personne ici. J'aime mieux qu'on s'en prenne à moi qui n'encourt aucun risque ici plutôt qu'à vous. Perdre cet or ne me dérange pas outre mesure, mais il est hors de question que je vous perde vous.

Cependant, contrairement à moi qui par ma nature ne perdais mon calme que très rarement et qui par conséquent n'arrivait pas forcément a la cacher quand cela arrivait, elle semblait parfaitement détendue. Et alors que mon poing serré stigmatisait ma révolte contre certaines vicissitudes pécuniaires, elle, elle me rendit un sourire parfaitement désarmant de chaleur et avait une mine détendue en allant voir notre hôte.

Prenant mon mal en patience, je l'attendis, et ce qu'elle me rapporta comme nouvelle ne m'enchanta qu'a moitié. Il était question d'une sécurité relative mais d'exaction constante cependant.. Au moins en ville nous pouvions nous croire sauf, mais dehors.. Bah, pas grave. J'avais sentis une grande partie de mes pouvoir me quitter lorsque j'avais perdu Elïol, mais je gardais mes contrôles de naissance sur la terre et la nature, et restait capable de flanquer pas mal de correction au bâton.. Et sans compter le fait que j'étais capable d'endurer pas mal de chose sans avoir a broncher.
Mais ce qui me surpris le plus fut "toi faut que tu fasses attention et que tu te prennes une cape qui te couvre plus, tu es bien trop jolies pour ceux qui trainent sur la route". Certes elle était agréable a regarder, mais ma nature m'avait privé des hormones et je ne voyais absolument ce qui pouvait être sous entendu ici. Arquant un sourcil a cette pensée, je refusais cependant de m'attarder sur cette énigme et de me dire qu'une nouvelle robe saurait pourvoir a ce soucis sans avoir a le comprendre.

Décidément, le monde n'observe pas bien souvent le bel équilibre de la nature.. Pourtant il y gagnerait je trouve.. Tant de chose sauraient avoir une solution si simple..
Enfin, n'ayez donc de craintes, tant que je serai a vos cotés, je doute qu'il puisse vous arriver mésaventure avec ces drôles de malhonnêtes. Parole de Gardien, Meldrïan sera un bon rempart.


Puis, je me frottais les mains, me levant et ramassant du même coup mon bâton et ma lanterne.

Bon, assez ruminer de mauvaises choses ! Vers ou nous dirigeons-nous sur l'instant ?

Tandis que j'avais les mains jointes et que j'attendais la réponse, je détaillais Newt du regard. De ce regard toujours neutre et passif, cherchant la clef de cette curieuse remarque a son propos qui, même si j'avais décider que la régler suffirait, ne cessait de me titiller.
Et comme ça avait été le cas en Elïol ou une pensée précise savait raviver des souvenirs présents sous forme de séries d'émotions, un flot étrange m'envahit. Déjà plus familier de ces réminiscences, lorsque je sentis l'étrangeté de ce que communiquaient ces souvenirs là, je les bloquais aussitôt.
Mon regard qui s'était légèrement perdu revint alors a Newt avec, à nouveau, un sourcil arqué. Sauf que cette fois ci, et c'était assez rare pour qu'il faille le noter, mes joues avaient pris une teinte rouge, chose peu naturelle mais cependant non répressible.
Au vue du peu que j'avais choisis de me souvenir et de ce que je devinais en voyant Newt et la moyenne des gens normaux (entendant par là qui n'étaient pas comme moi), il était effectivement impératif qu'elle se couvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Sam 4 Fév - 20:15

Peut-être voudriez-vous que je prenne avec moi une partie de cet or ? Je ne crains personne ici. J'aime mieux qu'on s'en prenne à moi qui n'encourt aucun risque ici plutôt qu'à vous. Perdre cet or ne me dérange pas outre mesure, mais il est hors de question que je vous perde vous.

Lorsque Meldrian c'était adressé à elle de cette façon elle s'était sentie réconforté. Bien sur lorsqu'ils seraient à l'abri des regards indiscret elle lui passerait la bourse d'or, elle en avait l'intention car elle ne comptait pas mourir et le laisser seul ici. Newt réfléchissait juste si elle lui donnerait tout, ou juste que qui était visible, la bourse attirerait l’œil sur son compagnon plutôt qu'elle mais tout l'or ne rentrait pas dedans. Encore moins les pierres précieuses qu'elle avait soigneusement accroché pour les mettre sous ça robe au niveau de la jupe, personne ne pouvait le savoir ou les voir sans qu'elle ne la soulève. Tout cela demandait réflexion.

Après s'être rendue auprès de Shinea une dernière fois Newt avait raconté leur discussion et attendait de savoir ce que son ami en pensait. Meldrian lui assurant protection elle fit un large sourire et se dit pour elle même qu'elle ne se
laisserait de toute façon pas faire. Elle n'était peut-être pas la meilleure dans son domaine, ni la plus forte et manquait certainement d'expérience mais ce n'est pas le plus important, elle était ouverte d'esprit et réfléchissait assez vite, suffisamment pour réussir à s'en sortir, au pire si c'est l'or que les gens veulent elle pourrait leur laisser, cela n'ayant pas plus de valeur que ça pour elle.

Bon, assez ruminer de mauvaises choses ! Vers ou nous dirigeons-nous sur l'instant ?


Alors je propose que nous commencions par prendre les grand axe que nous avons vu en arrivant pour explorer une bonne partie de la ville, avant de se rendre près de quais pour voir les bateaux qui s'y trouve. Nous ne sommes pas obligé de tester aujourd'hui d'aller sur la mer,
dit-elle avec un clin d’œil montrant ça compréhension. J'espère que nous verrons la place où se trouve les saltimbanques en chemin, j'aimerais bien les voir. Si on sait où ils vont jouer il nous suffira de revenir à la bonne heure.
Quand aux questions d'argent... Je pense qu'il vaut mieux que nous soyons à l'abri des regard avant que je ne te donnes l'or. Par contre c'est assez lourd, je sais que la terre est résistante hi hi, mais sur le coup ça peut surprendre.


En effet Newt se servait depuis le début du lien qu'elle avait avec la terre pour être au mieux durant son voyage, se fatiguant moins vite. Les pouvoirs qu'elle avait vu apparaître chez elle lorsqu'elle était jeune étaient devenues tellement naturels qu'elle ne pouvait s'en séparer, ainsi elle pouvait porter des charges bien plus lourdes que ce que son gabarie lui permettait sans effort car la Terre l'aidait à la porter.

Oh et puis nous allons me prendre une cape aussi. Il y a un vendeur pas loin qui en a des bien pour deux pièces d'or.

Meldrian avait eu l'air un peu absent avant de se mettre à légèrement rougir en la regardant. Même entre ami il y avait des choses qu'elle ne comprenait pas. Meldrian était aussi quelqu'un qu'elle allait apprendre à connaitre.
Comme ils étaient prêt Newt avança et sortit de l'auberge, il y avait déjà plein de monde, le transfert ne se ferait pas ici. Se dirigeant vers l'endroit où elle pensait trouver le tailleur elle regarda autour d'elle pour bien examiner les lieux, curieusement elle se sentit observée. Tout en avançant cette impression se précisa, quelques personnes avaient les yeux fixés sur elle, cela fini par la gêner et lorsqu'elle arriva enfin au vendeur elle demanda prestement...

- Une cape s'il vous plaît. Une longue sans manche mais qui couvre bien si possible..


- Bonjour mademoiselle, ah trop belle pour les gens du coin hein, dit-il avec ironie. Bien que plein de monde passe par là c'est rare de voir quelqu'un comme vous. Je vous amène ça tout de suite.

- Merci.


- Voilà ça fera trois pièce d'or vu que c'est la dernière de cette qualité.

Sortant de manière furtive et rapide les pièces de sa bourse elle les lui tendit avant de mettre la cape pratiquement dans un même mouvement. Celle-ci était grise tirant sur le marron, dans les couleurs locales, elle ne devrait ainsi plus attirer l'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Correcteur

Messages : 59

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Jeu 9 Fév - 13:17

Une fois remis de ma réminiscence et ma rougeur calmée, je pris enfin le temps de l'écouter clairement.

Je hochais la tête sans pensées apparentes. Son programme me convenait et ce qu'elle disait était d'un bon sens qui ne savait être discuté.. Encore que son lien avec la terre me surpris.. Et ce surtout car j'avais le même et que je ne m'en était jamais aperçu.. Maintenant qu'elle le disait, effectivement, je pouvais me sentir idiot de ne l'avoir remarqué.. Ce genre de femme ne tiendrait pas la distance physiquement parlant sans un petit plus de ce type.

Décidément, cette Illihane était pleine de ressource. Si j'étais resté entièrement de sa race, je pense que je me serai véritablement sentis petit a coté d'elle.

Ça faisait ça de moins a s’inquiéter pour elle, je savais a présent qu'elle avait les épaule bien solides. Quant à nous.. Si une personne avait la maladresse se venir nous chercher noise parce qu'on m'avait vu prendre l'or.. Pfuh ! Il aurait des surprise, ça oui !

Enfin bon.. Lorsque le départ fut convenu, je ramassais mon bâton et remis ma lanterne dessus avant de lui emboîter le pas et de la suivre dehors.. Puis dedans puisqu'elle entra de suite dans la boutique du tailleurs.
Quant à moi, je restais a la droite de la porte, droit comme un i, en silence. Je me contentais de glacer le sang du vendeur lorsqu'il se permit sa remarque. Car pour parler de la sorte, il fallait qu'il la détaille de l'oeil en premier, et au vue de ce que je m'étais souvenu, c'était tout sauf correct.
Cet avertissement simple mais sans appel passait simplement dans ce regars calme.. Ce calme qui pour ce pauvre vendeur devenait presque étouffant, comme si j'avais étendue des tentacules de glace a avait sur le champ douché net des ardeurs qu'il semblait cependant assez bien dominer de lui même.
Mais savait-on jamais, j'aimais mieux prévenir. Et puis bon, cette aura de calme parfaitement inquiétante n'était pas perceptible pour une personne qui ne faisait pas attention a moi et n'était pas dangereuse pour ceux qui la subissaient. Donc Newt, occupée a payer sa cape, n'aura logiquement rien a en savoir, et le marchand, s'il était sage, tiendrait sa langue.

Du reste, je me contentais d'hocher la tête avec un léger sourire, signe d'assentiment envers ce nouveau vêtement. Simple et discret, et de plus, cela lui allait fort bien.
Le marchand semblait du même avis, puisqu'il confirma :


-Cela me semble parfait.. Non pas que vous en ayez réellement besoin, je doute qu'avec un tel conjoint, vous n'ayez besoin, pour votre sécurité, de vous cacher.

Acheva-t-il en me désignant du menton. Pour toute réponse, je me contentais de croiser les bras, hausser un sourcil et d'interroger Newt du regard.

Qu'est-ce qu'il a voulu dire par là ?

Signe peut-être pas très discret de mon pouvoir, en croisant les bras, j'avais lâché mon bâton qui, pour ne pas tomber, avait pris racine et tenait, désormais, droit sur lui même sans le moindre besoin d'un quelconque appuis. Du reste, je ne voyais pas l’intérêt de nous arrêter ici plus avant. Pour ma part, j'avais ma réserve de linge. Et d'ici que je me fasse reluquer..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 129

MessageSujet: Re: Arrivé au port   Sam 18 Fév - 15:35

[désolée pour l'attente, je n'avais pas vu qu'il y avait une réponse... le pire c'est que je suis venue pas mal de fois sur le forum entre temps...]

Après avoir enfilé sa cape le vendeur se sentit obligé de faire une remarque.

-Cela me semble parfait.. Non pas que vous en ayez réellement besoin, je doute qu'avec un tel conjoint, vous n'ayez besoin, pour votre sécurité, de vous cacher.

Newt ne répondit pas, elle esquissa un sourire convenue avant de se tourner vers Maldrian qui lui adressa:

Qu'est-ce qu'il a voulu dire par là ?


Il a surement voulu dire que tu me protègeras quoi qu'il arrive. Avec un sourire affectueux qui lui était destiné. C'est une bonne chose, c'est très rassurant. Mais je te protègerais aussi, je ne suis peut-être pas une des plus fortes ou avec un truc spécial que seuls ont les héros, mais je ferai de mon mieux. Même si cela veut dire que je dois porter une cape et me cacher pour éviter les ennuies.


Sauf que je ne vois toujours pas pourquoi mon aspect me fait risquer quelque chose...

Regardant le bâton tenir seul et ensuite le vendeur, puis encore une fois le bâton, elle se demanda ce qui attirerait plus l'attention des gens autour, elle ou son ami qui était à lui seul un centre d'intérêt non négligeable. Elle ria un peu avant de lui dire de sortir, pendant la discussion elle avait décroché son sac avec l'or sans que l'on s'en rende compte et le laissant passer devant elle le déposa sur son épaule de manière tout aussi naturelle et inaperçue. Maintenant il en ferait ce qu'il en voudrait. N'ayant plus que sur elle une petite bourse avec une dizaine de pièces et ses pierres précieuses toujours dissimulées. Puis se remettant au niveau de Meldrian elle avança doucement pour prendre son temps et regarder chaque recoins de la ville, ils perçurent plusieurs lieu assez singuliers et surprenant, surtout arrivé au niveau du bâtiment de stockage des bien précieux, une banque était le mot correspondant. Elle avait quand même du mal avec certains principes humains car ce n'était pas leur habitudes en tant que peuple de la forêt. Le bâtiment était grand et construit en pierre, il y avait des dizaines et des dizaines de gardes autour de ce lieu, et c'était d'ailleurs les seules personnes présentent alentour. S'arrêtant pour profiter un peu plus de cet étrange scène elle aperçu un homme fort bien vêtue avec beaucoup de richesses sur lui y entrer. Elle se demandait si cet homme avec son escortes n'était pas l'homme dont Shinea avait parlé et si un autre bien moins fortuné aurait pu rentrer avec toute cette barrière humaine.

Continuant leur visite ils arrivèrent sur une place de restauration, avec l'animation lourde qui y régnait et après avoir regardé où se situait le soleil dans le ciel elle avait compris qu'il était l'heure du repas de midi. Les fourneaux étaient allumé depuis longtemps et l'odeur de cuisson était aussi pesante que les jacassements incessants des gens venue manger. Elle aurait bien voulue s'arrêter pour goûter à quelque chose mais il y avait vraiment trop de monde, la ville était grande et ils étaient maintenant assez loin de l'auberge de Shinea qu'elle regretta un peu. Ayant à mangé dans son sac et ne se sentant pas affamé elle demanda à Meldrian s'il allait bien et s'il souhaitait quelque chose. Si le lieux ne lui plaisait pas alors ils continueraient leur route pour finir de visiter.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque qu'elle reconnu sur une affiche accroché au mur d'une échoppe, qui présentait les saltimbanques, le lieu où ils effectueraient leur spectacle. En effet c'était sur une place où des tréteaux pour faire une scène avaient été placés, Meldrian et elle y était passé à peine une heure plus tôt, elle s'était demandé ce que ça voulait dire mais vu qu'elle avait passé sa matinée à absorber des informations et des questions auxquelles elle prendrait le temps d'y répondre sans se presser, elle n'avait pas souhaité en faire part sur le moment.

Je sais où vont jouer les saltimbanque et d'après ce que je comprend ce sera juste avant le repas du soir. C'est drôle la manière de l'indiquer tout de même.


Drôle... était un mot qui n'était peut être pas des plus approprié... La carte que Newt s'était faite était sur une feuille tombée et de manière très naturel, elle n'avait rien abîmé, mais là elle ne pouvait que sentir et savoir que le papier utilisé avait couter la vie à un être qui était important pour elle. Heureusement elle ne se laissa pas toucher par cette vérité, que serait son voyage si le fait de savoir que des arbres et des biotopes avaient été détruit pour que le hommes vivent la blessait outre mesure. Elle ne pourrait pas le continuer. De plus elle le savait bien avant de partir, elle avait pris suffisamment d'informations pour éviter d'être brisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newt.jimdo.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Arrivé au port   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivé au port

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée de Houille
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taraël :: Taraël (Territoire Connu) :: Plaine Steelis :: Porte des Mers-