Elle est là, je la sens, l'Aéther se couvre de noirceur et de corruption.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Festivité [ PV Alastair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maîtresse des Masques

Messages : 212

MessageSujet: Festivité [ PV Alastair]   Mar 3 Avr - 9:17

Elle se leva nonchalamment de son lit de bois, faisant tomber le drap sur le sol. Exposant son corps nu aux rayons du soleil qui traversait les carreaux de fenêtre, elle s’étira sans craindre qu’on ne la voie. Après tout, elle était au dernier étage d’une grande bâtisse grise et couverte de salpêtre. Qui eut crut que dans une de ces pièces de cette modeste maison close se trouvait une femme d’une autre branche que ces prostituées.

Ce n’était pas la première fois qu’elle venait à Kaestrale. C’était cela qui avait joué en sa faveur quand elle avait du trouver un logement pour se reposer et continuer ses missions. Cela faisait deux mois qu’elle était revenu de la forêt d’Eliol, elle avait du alors prendre un peu de repos et soigner correctement ses innombrables blessures. Orgin ne l’avait pas assez habitué aux dangers des forêts. Ou peut être avait elle tout simplement oublié cet enseignement à force d’agir le plus souvent en ville. Son regard erra au dessus des toits de la ville, et elle pensa avec excitation à ce qui l’attendait bientôt. Cela faisait deux jours qu’elle se renseignait sur le futur festival qui se ferait dans le vaelar des dirigeants de Kaestrale, comment atteindre cette forteresse pour mener à bien sa mission.
Elle avait pour projet de s’infiltrer au cœur du festival, et profiter des festivités pour atteindre le bureau du secrétaire. Mais pour cela, fallait-il un cavalier qui soit au courant de ses manœuvres et qui l’aiderait.
Aujourd’hui Irizad éplucherait donc les archives, composées des rapports de chacun des membres, ainsi que des informations les concernant, et ferait un tri méthodique selon leurs qualités et leurs occupations. Oui car durant quelques mois les réseaux de sa guilde avait été surchargés de travail et s’organisant indépendamment tant et si bien que quand elle était revenue de nombreux membres étaient sur la même mission, se lançant des insultes et organisant des joutes pour gagner à s’occuper de celle-ci. Un beau gâchis, qu’elle avait du réparer.
Elle avait sommé de nombreuses personnes et les avait contraints à de multiples missions qu’ils auraient préféré ne pas avoir. Elles étaient déterminées selon les phobies de chacun pour calmer les ardeurs naissantes. Brièvement, des corrections méritées.
Néanmoins elle ne craignait pas une quelconque rébellion. Ses membres la connaissaient, elle n’était pas aussi cruelle. Elle exerçait juste son arbitraire au nom de l’ordre dans la guilde.

Elle alla à la cuisine, se servit un peu d’eau parfumée au miel contenue dans une jarre et piocha sa main avec vivacité dans le panier d’osier où étaient présenté quelques fruits. Une bonne maison. Des gens sympathiques et une hospitalité hors du commun. Un demi-sourire illumina son visage et elle se mordit les lèvres pour ne pas rire.
Elle croqua avec délice dans la papaye qu’elle avait sans les mains. Des fruits exotiques. Quelques choses de bien cher pour une modeste maison close, mais l’exotisme plaisait aux hommes.
Malgré l’extérieur de la maison peu engageante, l’intérieur pouvait être celui du palace de l’amour. Les chambres étaient raffinées, les moyens mis en œuvres exorbitants. Malgré ce qu’on pouvait penser, de nombreuses personnalités influentes venaient se réjouir ici. Toutes ces concessions étaient du au simple phénomène qu’était la propriétaire. Une honnête femme, pensa Irizad avec ironie. Richissime, et faisant jouer ses relations, la matrone avait réussi à faire de sa maison close un luxe et un endroit à ne manquer sous aucun prétexte, même lors des plus brefs passages.

Le jus lui coulait sur le menton. Elle s’enroula autour d’un drap propre et passa à la deuxième pièce qui communiquait avec la cuisine. Un bureau se trouvait au milieu de la pièce, beau par les sculptures fines exercées sur le bois. Que de travail, que de précision. Le parquet quant à lui était brun et bien mis, contrastant avec les lourds rideaux rouges et or qui cachaient une fenêtre à l’aspect médiocre.
Irizad sauta avec légèreté sur le bureau. Assise, elle faisait face à deux tableaux accrochés à un mur décoré. Si elle tournait la tête à gauche, elle faisait face à une cheminée de marbre avec une sorte de petit salon où étaient entreposés un sofa et un fauteuil.
En apparence, son petit appartement possédait trois pièces, mais par un mécanisme finement caché on pouvait accéder par le salon à une pièce d’armes où était entreposé toutes les armes d’attaque et de défenses, toutes les solutions et antidotes qu’Irizad avait de réserve.

Satisfaite de son affaire, Irizad rejeta son attention sur les deux archives placées devant elle. Elle commença à les feuilleter rapidement, se souvenant de ceux qu’elle avait punis. Elle cherchait un homme charismatique, et pour cause : aller accompagné d’un homme aux multiples cicatrices au festival alors qu’elle était censé être une noble n’était pas crédible.
« Erdi serait un bon compagnon. » Elle le connaissait bien. Deux ans passés avec lui à Lassel avait contribué établir un rapport de confiance extraordinaire. Malheureusement, il s’occupait d’une situation critique à Tresen.
« Yatan n’est pas doté d’un titre de grand séducteur, c’est dommage »
Elle continua sans se départager d’un quelconque espoir jusqu’au début de l’après midi.
Enfin elle trouva la personne faite pour ce genre de mission. Elle se fonderait parfaitement dans le décor, et savait certainement beaucoup de choses.
Elle n’avait pas porté d’attention à son évolution dans la guilde, elle le reconnaissait. Néanmoins c’était une occasion de le connaitre un peu plus et d’évaluer sa juste valeur. Passer par le regard d’Irizad donne plus de valeur que passer par le regard de mentors divers et propre à chaque rang.
« Alastair Or’ Bastan Tendor »
Un beau jeune homme. Charismatique et séducteur. Un beau parleur selon une critique d’un des mentors. Un acteur parfait dans sa mission.

Irizad ouvrit la fenêtre et siflla trois coups. Des battements d’ailes se firent entendre aussitôt, et le puissant oiseau se posa sur la fenêtre.
Elle écrivit rapidement un mot puis se tourna vers Anï.
« Cherche le- et amène lui cela au plus vite. Je ne sais où il est exactement n’ayant d’informations que de la part de quelques membres installés à Siell. Mais cherche le dans chaque recoin de la ville. »

Elle embrassa le sommet du crane de l’aigle et le laissa s’envoler.




C'est en agissant dans l'obscurité qu'on devient lumière.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galvaniseur d'Ashna

Messages : 67

MessageSujet: Re: Festivité [ PV Alastair]   Mer 4 Avr - 12:33

Spoiler:
 

Le soleil se levait à peine, et pourtant, j'étais déjà posté face à l'immense bâtiment grisâtre et imposant, un aigle majestueux me tournant autour.
Je songeai au voyage que j'avais parcouru pour arriver jusqu'ici, m'interrogeant sur la mission qu'on allait sans doute m'attribuer en ces lieux.

~ Une semaine à Siell... Ça parait court, et pourtant, je vais déjà repartir en vadrouille. Ce n'est pas dans mes habitudes, et pourtant, je viens de saluer Lyra et Angel. A croire que je deviens gentil. J'exagère sans doute un peu les choses, là... Mais après tout, ils ont été amicaux avec moi... Enfin bref, je me suis permis de les saluer, et avec un sourire non forcé. Ça prouve qu'en dehors des missions, je peux me montrer sympathique.
Cependant, ce sourire quitte vite mon visage lorsque je sors de l'hôtel, un pressentiment me laissant suspicieux et méfiant. Hum...
Je reste attentif, sur mes gardes, quand j'entends alors siffler l'air, m'indiquant que quelque chose vole en piquée droit sur moi. Je m'écarte aussitôt, dégainant une de mes dagues, et immobilise la créature ailée au sol. Un aigle. Ses serres relâchent un papier et me stoppe brusquement dans mon élan. Deux secondes après... Ça fait tilt. Sans doute un ordre de mission d'Ashna... Sinon, quel intérêt d'envoyer un aigle me livrer un papier ? Je relâche doucement le pauvre rapace qui me semble me foudroyer littéralement du regard. Flûte...
~

Mon regard se leva lentement vers l'animal qui volait toujours autour de moi, avec un petit sourire. Heureusement que je ne lui avais rien cassé, ce jour-là. Blesser une si belle créature aurait été un véritable gâchis... En plus, c'était grâce à lui si j'étais arrivé jusqu'à Kaestrale aussi vite.... Kaestrale...

~ C'était là-bas que je devais me rendre. Kaestrale. La ville où j'ai vécu les pires et les meilleurs moments de ma vie. Principalement... La mort de ma famille. Et mon entrée à Ashna. D'ailleurs, je n'y suis pas revenu depuis ces deux derniers souvenirs... Ça remonte donc vraiment à très longtemps. Mes sentiments se mélangent entre l’anxiété, la joie et la curiosité de ce retour si soudain. Et rien que pour ça... Je sens que cette mission va être particulièrement intéressante. ~

Et c'est ainsi qu'après une semaine de voyage, j'étais ici. Je reportai mon regard vers le bâtiment, avant de pénétrer à l'intérieur, guidé par l'aigle. Cet endroit ne me mettait pas très à l'aise, pour obscure raison, mais j'ignorai totalement ce sentiment. Le rapace s'arrêta après quelques mètres, juste à côté d'une porte. Il me fixa du regard avec insistance, pour me faire comprendre que nous étions arrivé. Je me contentai alors de toquer poliment à la porte, curieux mais tout de même méfiant au sujet des événements qui allaient suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maîtresse des Masques

Messages : 212

MessageSujet: Re: Festivité [ PV Alastair]   Dim 29 Avr - 7:11

Spoiler:
 

Durant cette semaine, Irizad n’avait pas chômé. Son bureau regorgeait de papiers divers, empilés, classés, ou trainant sur le hêtre policé comme si leur importance était réduite à un destin qui leur était propre. Ainsi un amas difforme faisait apparaitre différentes couches, différents cours de l’histoire, différentes faits auxquels elle avait à « assister ». Présent, passé, avenir s’entremêlaient pour former un tout : sa mission.
Ainsi s’était elle mise à enregistrer tous ces éléments dans sa mémoire, rompant quelques fois ce monotone apprentissage par l’enseignement du combat à de nouveaux membres, par un entrainement sportif qu’elle ne devait pas négliger dans la ville même de Kaestrale, ou bien, encore, en rendant visite, une soirée ou deux à un être qui servait à son plaisir charnel.
Ce n’était là qu’un simple résumé. Mais Irizad n’aimait pas s’étendre dans les détails de ces actions. Elle préférait les vivre. C’était là d’ailleurs son grand défaut : elle était trop active pour prendre la forme d’une de ses nobles oisives qui reste assise sur des chaises à porteurs durant la promenade, ou à se promener tout en tenant une conversation peu intéressante. Mais elle devrait se livrer bientôt à ses rapaces qui la transperceraient de leurs yeux, la scruteraient, étudieraient tous ces mouvements pour la critiquer. Et la critique aurait tôt fait de se transformer en doute. Ainsi fallait-il qu’elle joue le jeu, au dépens de son image qu’elle chérissait. Bien heureusement il y avait des femmes dans la cour qui se distinguaient de ces grasses dames poudrées par leur jeu d’épées,… . Mais trop de détails affluaient auxquels elle ne pouvait s’entrainer, souscrire. En effet, peu de personnes dans Kaestrale avaient des nobles montures sur qui essayer le principe de la chasse à cheval. Peu de personnes dans la cour royale avait des tatouages.
Elle réfléchissait à ses détails, n’y trouvant aucune solution qu’à un moment elle avait été désemparée et avait pensé à faire tomber à l’eau ce projet. Mais le lendemain elle s’était ressaisi, et dans ses yeux brillaient une volonté qui allait au-delà des limites de quiconque.
Ashna était au dessus des limites.

Prise dans ce tourbillon, elle avait alors presque oublié qu’elle attendait quelqu’un. Ce ne fut d’ailleurs qu’en entendant toquer à sa porte qu’elle reprit conscience de son arrivée. Tout de même, il avait tardé ! et qu’avait-il fait tout ce temps ? Elle alla en direction de la porte d’un pas martial, masquée de sa défiance. Avec vivacité, elle ouvrit la porte. Un sourire transparut quand elle vit l’aigle qui l’avait si souvent sauvé. Ce sourire s’évanouit quand ses yeux transitèrent vers l’homme ténébreux qui l’accompagnait pour devenir un masque neutre, sévère.

- Entrez !


Elle s’effaça pour laisser entrer l’inconnu et tendit la main pour accueillir l’oiseau lourd. Elle rejoignit son « invité », n’ayant qu’une question à la bouche.
« Qu’avez donc vous fait durant tout ce temps ?

Pendant qu’il parlait, le visage d’Irizad se détendit. Les traits sévères s’effacèrent, faisant réapparaitre sa jeunesse et son visage sans imperfection. Un demi-sourire, même, s’étira. Elle pensait à ce moment là qu’Alastair était l’homme de la situation. Séducteur avec les femmes, il leur soutirerait des informations, s’arrangerait à occuper les passions pendant qu’elle fouillerait le bureau du secrétaire.
Bien ! Passons aux choses sérieuses. Mais avant tout, voulez vous manger. Après la marche que vous avez fait, vous devez avoir faim, proposa-t- elle gentiment.




C'est en agissant dans l'obscurité qu'on devient lumière.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galvaniseur d'Ashna

Messages : 67

MessageSujet: Re: Festivité [ PV Alastair]   Mer 2 Mai - 9:26

J'attendais patiemment lorsque la porte s'ouvrit sur... Irizad ? Ou du moins, son portrait concordait avec tout ce qu'on m'avait décrit de la Maîtresse des Masques. Après tout, c'était la première fois que je la rencontrais. Le sourire qu'elle adressa au rapace m'en fit moi-même esquisser un : Visiblement, elle avait un lien particulier avec cet aigle. Un détail que je préférai retenir.

- Entrez !

Le masque neutre et sévère ne me fit pas vraiment d'effet : Les Membres d'Ashna en portait un si souvent que j'avais fini par m'habituer... J'entrai, puisqu'elle venait de me le demander ou plutôt de me l'ordonner, sans un mot, d'un pas rapide mais assuré. Je regardai l'oiseau rejoindre sa main tendue, toujours en silence.

- Qu’avez donc vous fait durant tout ce temps ?
- Votre Aigle m'a trouvé alors que je sortais de Siell. A la sortie opposée. Et le voyage a été plus long que prévu.

C'était un bon résumé de la situation. Je ne cherchai pas à m'attarder sur les détails inutiles et peu importants. Son visage se détendit, étrangement, et se fendit même dans un demi-sourire. Je reportai mon attention sur Irizad, et non plus sur l'aigle.

- Bien ! Passons aux choses sérieuses. Mais avant tout, voulez vous manger. Après la marche que vous avez fait, vous devez avoir faim, proposa-t- elle gentiment.

Je ne pus m'empêcher de songer qu'elle avait vite changé de caractère... A moins que quelque chose ne l'ait préoccupé avant mon arrivée, et qu'elle s'était montrée sèche à cause de cela. Peut être. J'esquissai également un sourire en coin, épiant ses réactions.

- C'est proposé si gentiment que je ne peux qu'accepter votre offre... Répondis-je lentement, sans la quitter des yeux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Festivité [ PV Alastair]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Festivité [ PV Alastair]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Les festivités
» [Festivités 21 avril 1454] Bar
» [EVENEMENT] Après-Midi Récréative =D ! (Inscriptions)
» Alastair Zelphos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taraël :: Taraël (Territoire Connu) :: Plaine Steelis :: Kaestrale-